•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ascension des infirmières praticiennes au Nouveau-Brunswick

Jolène Pelletier

Jolène Pelletier, future infirmière praticienne

Photo : Michel Nogue/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les infirmières praticiennes au Nouveau-Brunswick font une percée dans le système de soins de santé. Elles sont plusieurs à se réjouir de la création de 13 postes de super infirmières par le gouvernement provincial.

La province crée ces postes d'infirmières praticiennes notamment pour réduire les listes d'attente pour des médecins de famille.

Présentement, 86 super infirmières soignent des patients au Nouveau-Brunswick. Il y en a 13 qui ne trouvent pas de travail dans leur domaine.

En tout, il y a 117 infirmières praticiennes enregistrées à l'Association des Infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick. En date du 14 avril 2015, on en comptait qui oeuvraient dans le secteur public et un poste était vacant. On ignore combien travaillent dans le secteur privé.

Plus d'une décennie après leur apparition dans le système de soins de santé, les super infirmières semblent enfin faire une percée.

« Je pense que c'est excellent et je pense qu'on avance. Tranquillement, mais on avance. On est vraiment fières de ce que le gouvernement commence à réaliser. Ce qu'on est capable de faire. On est une clé de la santé primaire pour les soins pour les patients au Nouveau-Brunswick », affirme l'infirmière praticienne de Dalhousie, Laura Gould.

Au Nouveau-Brunswick, 2000 personnes qui n'ont pas de médecin de famille auront accès à de meilleurs soins de santé grâce à des infirmières praticiennes, estime le gouvernement provincial.

Pour la première fois, celles qui s'occupent de la formation des futures infirmières praticiennes sentent que leur métier est valorisé par les autorités provinciales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !