•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un verger communautaire à Sainte-Ursule

La famille Harvey-Goerig

Photo : Claudie Simard, Radio-Canada

Radio-Canada

Un verger communautaire est en préparation dans le village de Sainte-Ursule, situé dans la MRC de Maskinongé.

Mais déjà, il est établi qu'on y cultivera bien plus que des pommes.

Contrairement aux vergers traditionnels, celui qui verra le jour à Sainte-Ursule sera aménagé en permaculture, c'est-à-dire qu'on y plantera en alternance des pommiers, poiriers, pruniers, mais aussi des vignes, des plants de bleuets et des noisetiers.

Le terrain où le verger verra la jour était inoccupé jusqu'à maintenant. « Je trouve que c'est vraiment intéressant pour tout le monde, dit l'instigateur de ce verger, Marc-Olivier Harvey, qui est aussi propriétaire de la pépinière Casse-Noisette. C'est un terrain qui était vacant, finalement, qui n'avait aucune vocation. Donc là, on lui donne une vocation principale. »

Un « cadeau » à la communauté

Marc-Olivier Harvey a en effet décidé d'utiliser l'un de ses propres terrains, dont la superficie se rapproche de celle d'un terrain résidentiel, puis de le transformer en lieu communautaire.

« C'est un projet que ça faisait longtemps que je voulais élaborer. [C'est] une espèce de don, de cadeau à la communauté. Les gens peuvent venir se servir ici. Ils vont pouvoir entrer sur le terrain, ce ne sera pas [verrouillé]. Ils [viendront] ramasser des fruits », explique-t-il.

Le futur verger se situera entre une garderie et l'école primaire du village de Sainte-Ursule. La plantation a été rendue possible grâce à une subvention de 3500 dollars de l'organisme Arbres canada.

Mauricie et Centre du Québec

Justice et faits divers