•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Austérité : de moins en moins de moyens de soutenir les jeunes en difficulté

Selon une étude, les filles sont les grandes oubliées de la lutte contre le décrochage scolaire.
Selon une étude, les filles sont les grandes oubliées de la lutte contre le décrochage scolaire. Photo: iStock

La lutte contre le décrochage scolaire n'est pas épargnée par les politiques d'austérité du gouvernement Couillard.

Réunis en congrès à Rimouski, des représentants du Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage soutiennent que le milieu scolaire a de moins en moins de moyens pour soutenir les jeunes en difficulté.

Selon la directrice générale de ce regroupement, Mélanie Marsolais, les jeunes qui ont des difficultés légères sont ceux qui ont reçu le plus d'aide au cours des dernières années, alors que ceux qui ont des difficultés plus graves ont été laissés pour compte.

Si on veut faire la différence au Québec, dit-elle, il faut cibler ceux qui sont dans des situations beaucoup plus précaires, plus difficiles. À ce niveau-là, les avancées sont très faibles parce que ce sont toujours ces jeunes-là qui sont les plus affectés par les coupes.

Mélanie Marsolais, directrice générale du Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage

Est du Québec

Éducation