•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

IKEA ouvrira un point de collecte à Québec

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Performance de l'artiste fransaskoise éemi dans le Petit local de L'atelier culturel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le géant suédois IKEA ouvrira à Québec d'ici la fin de 2015 un centre de cueillette pour la récupération des commandes faites en ligne ou par téléphone.

Le président d'IKEA Canada Stefan Sjöstrand et le maire de Québec Régis Labeaume en ont fait l'annonce jeudi à l'hôtel de ville de Québec.

Le point de collecte, qui sera situé au 3111 avenue Watt dans l'ancien Maxi, comprendra des espaces mettant en valeur des produits de l'entreprise spécialisée dans la conception et la vente de détail de mobilier et objets pour la maison. Les consommateurs pourront également consulter des conseillers et près de 100 produits seront disponibles pour être achetés sur place.

Achats en ligne

IKEA estime que l'ouverture de points de collecte au pays permettra de répondre aux attentes devant l'engouement du commerce en ligne. Le site Internet IKEA.ca a enregistré 60 millions de visites l'an dernier et est en voie de connaître une augmentation de 40 % de visites cette année, mentionne M. Sjöstrand

« Sachant cela, je pense qu'il est logique pour IKEA Canada de mettre en place des façons pour les Canadiens d'acheter et de recevoir nos produits d'une manière qui soit économique et durable, même s'ils ne vivent près d'un magasin [traduction]. »

M.Sjöstrand fait valoir que la création d'un tel centre dans la région réduira le temps de livraison et les coûts pour les consommateurs, en plus de permettre la création de 25 emplois.

Une étape, dit le maire

L'ouverture d'un centre de cueillette, qui fait partie d'un projet-pilote pour IKEA Canada, est une étape avant la création d'un magasin grande surface, affirme pour sa part le maire Labeaume.

Pour nous, c'est une étape parce que nous travaillons actuellement avec IKEA avec un objectif, c'est qu'ils s'établissent ici avec un magasin de grande surface. Et j'ai dit à Stefan que je vous le dirais. On travaille là-dessus avec eux.

Le maire Régis Labeaume

Positif pour Québec

Pour Yan Cimon, professeur agrégé de stratégie à la Faculte des sciences d'administration de l'Univerité Laval, l'ouverture d'un point de distribution d'IKEA est une excellente nouvelle pour Québec.

Yan Cimon, professeur agrégé de stratégie à la Faculte des sciences d'administration de l'Univerité LavalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yan Cimon, professeur agrégé de stratégie à la Faculte des sciences d'administration de l'Univerité Laval

« Lorsque IKEA vient s'établir dans une ville, c'est clair que ça envoie un signal sur la prospérité de la ville, ça envoie aussi un signal sur le standing de la ville. Dans le cas de Québec, ce n'est pas surprenant de voir que Québec a été choisie comme localisation », dit-il.

L'idée d'ouvrir un centre de distribution plutôt qu'un magasin est sans doute une bonne stratégie pour le développement de l'entreprise, croit par ailleurs M. Cimon.

« C'est peut-être une manière beaucoup plus prudente et plus durable pas seulement pour l'environnement, mais aussi financièrement pour IKEA de rentrer dans un marché comme celui de Québec. Éventuellement, peut-être qu'on verra un magasin, mais le fait d'avoir le centre de cueillette, ça permettra au moins de tester la recette et de voir si l'envergure est là pour une plus importante installation. »

Des rumeurs circulaient sur un retour possible d'IKEA à Québec depuis la fermeture du magasin de Place Lebourgneuf, en juillet 1996.

IKEA en bref

  • l'entreprise fondée en 1943 fait son apparition au Canada en 1976;
  • les 12 magasins au pays attirent annuellement 25 millions de visiteurs;
  • les sites Internet d'IKEA ont enregistré 1,6 milliard de visites en 2014;
  • IKEA Canada vend plus de 200 cuisines par jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !