•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay : les compressions ne sont pas terminées

L'hôtel de ville de Saguenay
L'hôtel de ville de Saguenay
Radio-Canada

Les finances de Saguenay demeurent précaires. La Ville a convoqué ses 1500 employés, mardi, pour faire le point sur la situation financière.

Le directeur général, Jean-François Boivin, leur a appris que les compressions de 5 % annoncées en 2014 ne sont pas terminées. Le gel d'embauche est également maintenu.

Saguenay a fait des coupes budgétaires de 10 millions de dollars au cours de la dernière année, mais il reste un manque à gagner de 4,5 millions de dollars.

La Ville entame donc un processus de réorganisation. Les tâches de chaque employé seront réévaluées et des postes seront abolis.

Les décisions seront annoncées d'ici la fin de l'année.

La situation inquiète les employés de Saguenay. Le président du syndicat des cols bleus, Alain Décoste, a d'ailleurs interpellé le directeur général durant la réunion.

« Le message était de dire à mon patron, qui est la mairie et les échevins, vous nous demandez des efforts, mais nous aussi on vous en demande des efforts pour que vous fassiez attention dans vos dépenses et que vous gardiez des argents pour les coups durs, des choses du genre », indique M. Décoste.

De son côté, la conseillère de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) Josée Néron s'en prend à l'administration municipale. « Si on avait géré en bon père de famille, en prévoyant les mauvais jours, je crois que Saguenay aurait tout ce qu'il faut pour passer à travers la tempête sans que les citoyens en fassent les frais parce qu'en ce moment,c'est ce qu'on va vivre », déplore-t-elle.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a refusé de commenter la situation financière de la Ville lorsqu'il a été interrogé au lancement de la saison des bateaux de croisière, dans l'arrondissement de La Baie.

Affaires municipales

Société