•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la recherche de leurs origines francophones à Hearst

Wilma Steel et Dolly Pigeon
Wilma Steel et Dolly Pigeon Photo: Martine Laberge

Dolly Pigeon et Wilma Steel ont arpenté les rues de Hearst et le Salon du livre en fin de semaine. Les deux femmes qui vivent à Blind River se sont rendues dans la municipalité nord-ontarienne à la recherche d'une expérience d'immersion française.

La voix étranglée par l'émotion, Dolly Pigeon explique que dans le village néo-écossais de Glace Bay où elle a grandi, il n'y avait pas d'éducation publique française.

Mais ma mère a arrêté de parler français et... je regrette...[pause] je le fais pour ma mère.

Dolly Pigeon

Les deux femmes ont découvert la municipalité de Hearst comme destination d'immersion française en faisant des recherches sur le web.

Le saviez-vous?

Environ 95% de la population de Hearst parle français.

Ontario

Francophonie