•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents d'Ottawa manifestent contre le nouveau programme d'éducation sexuelle en Ontario

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une centaine de personnes ont manifesté contre le nouveau programme ontarien d'éducation sexuelle à Ottawa, samedi après-midi.

« Nos enfants nos choix! », clamaient les manifestants, en brandissant leurs pancartes.

Ces parents ont l'impression que la réforme du programme d'éducation sexuelle en Ontario vient empiéter sur leurs choix parentaux. Ils sont contre l'idée de parler de sexe anal, de fellation ou de cunnilingus aux élèves de 7e année, comme le propose la récente réforme

« C'est à nous de prendre le choix de quand éduquer nos enfants sur la sexualité et non pas l'école », affirme un père de trois enfants, Souleiman Houssein.

Plus tôt cette semaine les parents de milliers d'élèves ont retiré leurs enfants des classes afin de protester contre la réforme.

Parce que le seul message qu'ils comprennent, c'est de vider les écoles.

Souleiman Houssein, père de trois enfants

L'un des parents qui participaient à la manifestation compte même déménager au Québec, où il n'y a plus de cours d'éducation sexuelle depuis  2005, si le programme est implanté en Ontario. 

« C'est une des façons de presser le gouvernement. Si ça continue, ça va aller jusqu'à ce qu'on puisse les retirer complètement et peut-être les amener dans une autre province comme le Québec » affirme le père de famille, Idiris Omar. 

Pas de lien avec la religion, selon les manifestants

Des parents qui participaient à cette mobilisation tenaient à souligner que la religion n'a pas d'influence sur leur décision de s'opposer au cours d'éducation sexuelle.

La majorité des médias vont très souvent montrer que ce sont les musulmans qui sont contre. Ce n'est pas ça. Ça n'a rien à voir avec les religions. Comme vous voyez, il y a beaucoup d'ethnies et il y a beaucoup d'autres religions que l'Islam.

Idiris Omar, père de famille

Les manifestants, qui disent lutter pour préserver l'innocence des jeunes enfants, exigent le retrait de la réforme de l'éducation sexuelle et souhaitent même le départ de la première ministre Kathleen Wynne.

Ils promettent de rester bruyants alors que d'autres manifestations s'organisent, dont une journée de grève devant le Parlement le 5 juin prochain.

Avec les informations de Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario