•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a plus de tiques que jamais cette année au Nouveau-Brunswick

Très gros plan d'une tique

Très gros plan d'une tique (Archives)

Radio-Canada

Des biologistes au Nouveau-Brunswick constatent que la tique est en nette progression. Cet insecte est notamment responsable de la propagation de la maladie de Lyme.

L'importante couverture de neige l'hiver dernier a permis aux tiques de survivre, selon la biologiste Vett Lloyd, de l'Université Mount Allison à Sackville. La neige leur procure l'isolation nécessaire pour qu'elles survivent jusqu'au printemps.

Des tiques ont été trouvées sur des chiens et des humains.

La propagation de la maladie de Lyme par les tiques est en hausse. Il y a aussi de nouvelles maladies qui apparaissent telles que celle de Bartonella et la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses.

En 2012, 40 % des tiques qui avaient été capturées au printemps dans la région de Sackville étaient porteuses de la maladie de Lyme.

Les concentrations les plus importantes de tiques se retrouvent dans le sud, le long de la côte et le long des frontières avec le Québec et le Maine.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick lance une mise en garde concernant les tiques à pattes noires, ces petits insectes brun foncé ou noir qui s'apparentent à des araignées. Elles sont transportées au Canada par les oiseaux migrateurs.

Une conférence sur les tiques et la maladie de Lyme se déroule samedi à Moncton. C'est une occasion d'en apprendre davantage au sujet de ces petits insectes.

D'après un reportage d'Étienne Dumont

Société