•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'usine Forex d'Amos en mode recrutement

L'usine Forex d'Amos

L'usine Forex d'Amos

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'usine Forex d'Amos vient de lancer la phase de recrutement de ses employés. L'entreprise a démarré ses activités il y a environ un mois avec une douzaine d'employés chargés d'effectuer des essais sur les équipements. Comme Forex doit entamer en juin la mise en production de son bois LVL, l'embauche de plusieurs dizaines d'employés est nécessaire d'ici la fin de l'année.

À l'intérieur du bâtiment de Forex, deux employés s'affairent présentement au reconditionnement des machines, informe le directeur d'usine, Joanic Cossette. « C'est de continuer à réalimenter les secteurs d'usine et de faire des essais, des essais mécaniques, des essais de contrôle, au redémarrage graduellement secteur par secteur », indique-t-il.

Comme l'usine n'a pas fonctionné depuis 7 ans, cette phase de démarrage est nécessaire avant la mise en production prévue dès le mois de juin.

12 employés spécialisés en mécanique sont nécessaires pour les débuts, informe la directrice des ressources humaines. Maryse Thibault fait remarquer que d'ici fin décembre, une centaine d'employés seront embauchés au total. « En juin, on va avoir quelques opérateurs, au niveau des compétences recherchées, ce sur quoi on a une plus grande attention, c'est des gens qui ont d'expérience au niveau de la foresterie, au niveau industriel forestier », dit-elle.

L'entreprise reçoit déjà du matériel pour sa deuxième usine de panneaux de particules orientées OSB qui sera implantée sur le même site. D'ici 3 ans, plus de 300 employés seront recrutés.

Le directeur d'usine Joanic Cossette souhaite collaborer avec d'autres entreprises pour son approvisionnement forestier.

À cet effet, il note que la promesse gouvernementale de 750 000 m3 de bois est en bonne voie de se concrétiser. Forex espère aussi obtenir rapidement sa certification pour vendre ses produits à l'étranger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !