•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président du Burundi dépose sa candidature malgré les manifestations

Le président Pierre Nkurunziza s'adresse aux médias après avoir déposé sa candidature pour un troisième mandat de cinq ans.
Le président Pierre Nkurunziza s'adresse aux médias après avoir déposé sa candidature pour un troisième mandat de cinq ans. Photo: Reuters/Jean Pierre Harerimana
Reuters

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a déposé vendredi sa candidature pour un troisième mandat, malgré la mobilisation de l'opposition.

Ses détracteurs manifestent depuis deux semaines contre cette candidature qui est, selon eux, contraire à la Constitution et aux accords d'Arusha qui ont mis fin à la guerre civile en 2005.

Le Conseil constitutionnel a donné cette semaine son feu vert au président, qu'il juge en droit de se présenter à nouveau le 26 juin dans la mesure où il n'a pas été élu au suffrage universel pour son premier mandat.

« Je tiens à dire que le Burundi est calme à 99 %. Les manifestations n'ont lieu que dans un petit secteur de Bujumbura », a ajouté l'ancien chef de la rébellion hutue et président sortant du pays, Pierre Nkurunziza, après le dépôt de sa candidature.

Pour moi, le calendrier électoral doit être respecté.

Pierre Nkurunziza, président sortant du Burundi

Le calme régnait vendredi dans la capitale, où les affrontements entre partisans de l'opposition et forces de l'ordre ont fait 17 morts depuis le 26 avril, selon la Ligue Iteka, un mouvement de défense des droits de la personne.

Un manifestant transporte un pneu pour ériger une barrière, lors d'une manifestation contre le dépôt de la nouvelle candidature du président sortant du Burundi.Un manifestant transporte un pneu pour ériger une barrière, lors d'une manifestation contre le dépôt de la nouvelle candidature du président sortant du Burundi. Photo : Reuters/Jean Pierre Harerimana

International