•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Familles d'accueil pour personnes avec déficience physique ou intellectuelle recherchées

Famille d'accueil
Famille d'accueil
Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) recherche des familles pour accueillir des adultes ou des personnes âgées qui présentent une déficience physique ou intellectuelle. Il manque de 5 à 10 ressources de type familial dans chaque MRC du territoire de l'Abitibi-Témiscamingue.

Le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue veut inciter plus de familles à se lancer dans cette aventure et souhaite valoriser cette profession.

Ça ressemble à un travail, c'est des travailleurs autonomes, mais qui ont des avantages sociaux qu'il n'y avait pas auparavant. Par exemple, ils peuvent bénéficier de la RRQ, RQAP, être couverts par la CSST, avoir des rétributions pour les vacances, etc., ce qu'il n'y avait pas auparavant. Donc, les gens peuvent se bâtir des carrières et avoir des conditions intéressantes.

Julie Chabot, gestionnaire en gestion de programme pour le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue

Jesun Boivin, 27 ans, et sa conjointe, Joanie Smith, 25 ans, ont fait ce choix il y a un an. Ils prennent désormais soin de cinq personnes à la maison. Une nouvelle occupation qu'ils conçoivent autant comme une carrière que comme un don de soi.

J'étais mineur... c'est quand même des bons salaires, mineur. Ma conjointe, elle, travaillait dans une pharmacie. C'était peut-être un peu moins payant que ce que moi je faisais, mais aujourd'hui, famille d'accueil, on ne fait pas moins qu'avant. On n'a pas perdu. On est contents. On fait quelque chose comme on aime plus, on trouve ça plus valorisant que ce qu'on faisait et, en plus, on ne perd pas monétairement, c'est encourageant de continuer. J'adore ça.

Jesun Boivin

Les ressources de type familial bénéficient d'une rétribution, en plus de pouvoir avoir accès à des programmes comme ceux de la Régie des rentes, du Régime québécois d'assurance parentale et de la CSST.

Abitibi–Témiscamingue

Santé publique