•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les coupes font de plus en plus mal au réseau de la santé, selon la FSSS

Les représentants de la Fédération de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Cercle de presse du Saguenay

Les représentants de la Fédération de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Cercle de presse du Saguenay

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) dresse un portrait sombre de la situation actuelle. Le syndicat a présenté ce qu'il appelle « le vrai visage » des compressions lors du Cercle de presse du Saguenay, mercredi matin.

La FSSS maintient que les abolitions de postes, les réorganisations et les compressions budgétaires de toute sorte touchent directement les patients.

Selon les chiffres du syndicat, près de 35 millions de dollars ont été retranchés dans le réseau régional depuis quatre ans.

Le conseiller syndical Philippe Crevier souligne qu'à l'hôpital de Chicoutimi, par exemple, 38 lits de courte durée ont été soustraits récemment.

« On n'est plus à l'os, on est en train de gratter la moelle directement », dit-il.

Le conseiller syndical Martin Tremblay ajoute que sur le terrain, les travailleurs peinent à répondre aux exigences.

« Les gens ne sont pas en mesure de maintenir la cadence et de faire le travail qu'on leur demande », affirme M. Tremblay.

Le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux, Gaston Langevin, rappelle que le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie va plus que doubler d'ici 15 ans dans la région et que les besoins seront d'autant plus grands.

Il déplore l'absence d'appui du premier ministre Philippe Couillard.

« On a fait la lutte, l'an dernier, avec le foyer de groupe à Roberval et M. Couillard était en ligne directe avec nous, il était en campagne électorale. Depuis qu'il est élu, le téléphone est fermé », dénonce M. Langevin.

Il confirme que la pression monte chez les travailleurs et souhaite que la population se mobilise davantage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé