•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti albertain gagne un premier siège

Le chef du Parti albertain Greg Clark lors du lancement officiel de la campagne de son parti à Calgary, samedi le 11 avril 2015.
Le chef du Parti albertain Greg Clark lors du lancement officiel de la campagne de son parti à Calgary, samedi. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Le chef du Parti albertain, Greg Clark, a remporté le seul siège de sa formation dans la circonscription Calgary-Elbow. Il a défait le ministre de l'Éducation du dernier gouvernement conservateur, Gordon Dirks.

C'est la première fois que le Parti albertain obtient lors d'une élection un siège à l'Assemblée législative.

Le Parti a obtenu 2,29 % du vote populaire.

Petit, mais présent

Le Parti albertain, le cinquième en importance dans cette campagne et sans député à la dernière Assemblée législative, a tout de même réussi à faire parler de lui, avec ses 35 candidats inscrits.

En début de campagne, le chef Greg Clark a suscité l'intérêt du public après avoir acheté les noms de domaines représentant le slogan du Parti conservateur, « choosealbertasfuture.com » et « choosealbertasfuture.ca » (choisissez l'avenir de l'Alberta).

Le Parti albertain a également eu des démêlés avec le Parti libéral, puisque David Swann a choisi de présenter un candidat dans Calgary-Elbow contre Greg Clark. Le Parti albertain avait décidé de ne pas présenter de candidat dans certaines circonscriptions où les libéraux avaient des chances de l'emporter le 5 mai, entre autres celle de Calgary-Mountain View où se présente David Swann. Le déclenchement hâtif des élections a empêché les deux partis de se rencontrer pour sceller une entente réciproque.

Même s'il n'a pas été invité au débat télévisé le 23 avril, le chef Greg Clark a annoncé cette même journée qu'il voulait réduire le nombre de députés de 87 à 61 s'il était élu.

La campagne s'est mal terminée pour le Parti albertain. La veille du scrutin, le candidat dans la circonscription Calgary-Glenmore, Terry Lo, a démissionné en raison d'une mauvaise blague mise en ligne sur son compte Twitter.

Élections Alberta 2015

Alberta

Politique