•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un service de sage-femme dans la région d'ici 2018 ?

Chargement de l’image

La sage-femme Catherine Gerbilly lors d'un suivi avec l'une de ses patientes.

Photo : Radio-Canada/Marie-France Bélanger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Coalition pour la pratique sage-femme invite le gouvernement à joindre les actes à la parole. En cette Journée internationale des sages-femmes, l'organisme souhaite rendre accessible ce service à un plus grand nombre de femmes au Québec. D'ailleurs, en Abitibi-Témiscamingue, un groupe de citoyennes tente de mettre sur pied les services de sage-femme sur le territoire. À ce jour, il n'y a aucune sage-femme qui pratique dans la région.

Avec les informations de Sandra AtamanTwitterCourriel

La politique de la périnatalité du ministère de la Santé et des Services sociaux stipule que les sages-femmes devraient être en mesure d'assurer les suivis de maternité complets de 10 % des femmes d'ici 2018. Le temps presse estime la coordonnatrice de la Coalition pour la pratique sage-femme, Lorraine Fontaine. « Nous sommes actuellement seulement à 3 %. Donc, il y a encore du travail à faire. On s'approche de 2018 », souligne-t-elle.

Le gouvernement dévoilera prochainement son Cadre de référence pour le déploiement des services de sage-femme au Québec. Un plan qui devrait faciliter le développement de projet.

Le comité objectif Sages-Femmes Abitibi-Témiscamingue travaille à l'implantation de ce service dans la région. La porte-parole Sophie Richard-Ferderber, indique que l'objectif de départ du comité est de pouvoir offrir le service de sage-femme dans la région en 2018.

Le Centre intégré de santé et des services sociaux a reçu la demande du comité et devrait communiquer avec le groupe de citoyennes d'ici la fin mai.

« C'est vraiment une ressource spécialisée qui doit être engagée par le centre de santé [afin de] discuter avec tous les intervenants concernés de comment on peut implanter ça et faire les ententes nécessaires avec les centres hospitaliers. »

— Une citation de  Sophie Richard-Ferderber

Les députés Guy Bourgeois et Roméo Saganash ainsi que le conseil des maires de la MRC de la Vallée-de-l'Or, ont manifesté leur soutien à la démarche en signant des lettres d'appui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !