•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conducteurs québécois économisent grâce à leur bonne conduite

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La congestion est importante dans le secteur à l'approche du pont Pierre-Laporte, sur l'autoroute Henri-IV sud.

La congestion est importante dans le secteur à l'approche du pont Pierre-Laporte, sur l'autoroute Henri-IV sud.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bilan routier du réseau québécois s'est amélioré pour une huitième année de suite en 2014. Les routes québécoises ont ainsi fait 55 morts de moins qu'en 2013 – soit une réduction de 14,1 % du nombre de décès - bien que 336 personnes aient tout de même trouvé la mort sur le réseau routier de la province.

Les jeunes de 15 à 24 ans sont à l'origine de la plus grande amélioration du bilan routier. Le nombre de morts de ce groupe d'âge a diminué de 9,6 % par rapport à 2013. Les jeunes ont fait chuter le taux de mortalité de leur groupe d'âge de 46 % au cours des cinq dernières années.

Le nombre de blessés graves a également connu une baisse de 8,7 % pour s'établir à 1573 en 2014. Quant au nombre de blessés légers, il a également diminué de 4,8 % par rapport à 2013.

« C'est avec une grande fierté que je vous présente ce bilan record », a déclaré le ministre des Transports, Robert Poëti. « Il est le résultat d'années d'efforts investis dans la prévention et la sensibilisation, ainsi que dans le contrôle effectué par les différents corps policiers et les contrôleurs routiers. Ces actions, combinées aux améliorations en matière de sécurité apportées par les constructeurs automobiles, sauvent chaque année un grand nombre de vies. »

Le ministre des Transports Robert Poëti était fier d'annoncer le bilan routier record pour l'année 2014.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre des Transports Robert Poëti était fier d'annoncer le bilan routier record pour l'année 2014.

Photo : Radio-Canada

Le nombre de cyclistes morts sur les routes a également diminué, passant de 20 en 2013 à 11 pour la dernière année, soit une baisse de 45 %. Le taux de mortalité des cyclistes a d'ailleurs diminué de 37,5 % au cours des cinq dernières années.

« Malgré ces gains, l'augmentation du nombre de cyclistes sur nos routes doit inciter tous les conducteurs à être attentifs afin d'éviter des accidents, a précisé le ministre Poëti. Nous devons continuer de sensibiliser les conducteurs et les cyclistes au partage sécuritaire du réseau routier. »

La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a d'ailleurs lancé une campagne de publicité visant à promouvoir le partage du réseau entre les divers usagers de la route. Les publicités mettent en scène un cycliste, notamment en compagnie d'un automobiliste, dans plusieurs situations qui présentent des dangers potentiels. La publicité indique les bonnes stratégies à employer et se termine par le message suivant : « On ne vous demande pas de devenir les meilleurs amis du monde, juste de vous respecter ».

Seule ombre au tableau, le nombre d'accidents mortels impliquant des véhicules lourds a augmenté de 17 % passant de 64 à 75 entre 2013 et 2014. Une campagne de sensibilisation sur le danger de se retrouver dans les angles morts d'un poids lourd sera lancée à l'automne.

Le ministre Poëti estime que les radars photo ont entraîné une diminution du nombre d'accident là où ils ont été installés. Il a profité de l'occasion pour révéler que 37 nouveaux appareils du genre seront installés au Québec à compter de l'automne.

Le ministre se défend d'installer des « trappes à tickets ». Il précise que des panneaux avertiront les usagers de la route de la présence des appareils, et les villes qui en feront la demande devront démontrer qu'ils les installeront dans des endroits où se produisent plusieurs accidents.

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Un bilan payant

L'amélioration du bilan routier pour une huitième année de suite entraîne des succès financiers pour la SAAQ. Le fonds de la SAAQ affiche ainsi un surplus de 745 millions de dollars et le taux de capitalisation du régime d'assurance automobile atteint désormais 116 %.

La situation financière de la SAAQ permet ainsi à la société de diminuer les contributions d'assurance aux usagers de la route en prévision des années 2016-2018. La quasi-totalité des conducteurs et propriétaires de véhicules profiteront de ces diminutions de tarifs qui pourront atteindre 35 %.

L'ensemble des réductions de tarifs représentera des économies de 394 millions de dollars pour les usagers de la route du Québec.

Lutte contre le texto

La lutte contre les messages textes au volant constitue un autre axe privilégié par le gouvernement pour améliorer de nouveau le bilan routier.

Constatant l'inefficacité de la sensibilisation dans ce domaine, le ministre se félicite d'avoir augmenté le nombre de points d'inaptitudes pour les infractions commises avec un téléphone intelligent. Sans une amélioration marquée du comportement des conducteurs, le ministre Poëti prévoit faire doubler les amendes prévues au Code de la sécurité routière dès l'automne.

M. Poëti a également chargé son ministère d'évaluer la possibilité de construire des haltes routières spécialement conçues pour envoyer ou recevoir des courriels et des messages textes. Ces aménagements permettront peut-être d'améliorer à nouveau le bilan routier québécois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !