•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matane songe à fermer son aéroport

Hôtel de ville de Matane

Hôtel de ville de Matane (archives)

Radio-Canada

Les élus matanais songent sérieusement à fermer l'aéroport municipal.

Déjà, la Ville n'entretenait plus la piste, et son état s'est passablement dégradé au cours des dernières années.

Lors de la lecture du procès-verbal de la Commission permanente, à la séance du conseil municipal, le conseiller Nelson Simard a mentionné que les élus « voulaient fermer l'aéroport ».

La Ville n'a pas les moyens de l'entretenir

Même si les élus considèrent que la Ville n'a pas les moyens de maintenir son aéroport municipal, le maire Jérôme Landry aimerait tout de même conserver les services pour les petits appareils.

Il attend de rencontrer tous les utilisateurs avant de rendre une décision officielle.

« On ne veut pas mettre d'argent pour entretenir la piste, a-t-il commenté. On le fait déjà avec Mont-Joli. Et, avec la diminution des vols annoncée par la compagnie Pascan, il y aura moins d'achalandage. Donc, il est possible qu'on ait une charge financière additionnelle. On peut maintenir un aéroport adéquat et non deux. »

Des conséquences en santé

Il y a un an, des médecins de Matane réclamaient la réparation de la piste pour que l'avion-ambulance puisse atterrir. Les médecins estimaient que le délai imposé par le transfert en ambulance vers l'aéroport de Mont-Joli pourrait être fatal dans les cas de traumatologie ou de cardiologie.

Est du Québec

Société