•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3000 noms pour sauver l'aréna Jacques-Côté

L'aréna Jacques-Côté doit être démoli à Sillery.

L'aréna Jacques-Côté doit être démoli à Sillery.

Radio-Canada

Une pétition de près de 3000 noms a été déposée, lundi au conseil municipal, pour demander le maintien des opérations de l'aréna Jacques-Côté à Sillery. 

Une vingtaine de résidents de Sillery se sont présentés à l'hôtel de ville pour présenter leur point de vue aux élus et tenter de sauver l'aréna vieux de 43 ans.

« On est des résidents du secteur, des utilisateurs. Tout le monde est d'accord pour conserver ce service de proximité. C'est une infrastructure sportive qui fait bouger toute la population », a déclaré l'instigatrice de la pétition Fabienne Barnard.

Elle réfute les évaluations de la Ville selon lesquelles il faudrait débourser 12 millions de dollars pour rénover l'aréna Jacques-Côté. « On pense que rénover c'est possible, à des coûts moins astronomiques qu'on le dit. »

Pour ce qui est d'offrir du temps de glace aux gens de Sillery au PEPS et au Centre sportif de Sainte-Foy, Fabienne Barnard ne croit pas que ce sera suffisant pour combler les besoins.

« Si les glaces étaient disponibles, je pense que ce serait viable, mais de ce qu'on entend les glaces ne sont pas disponibles. Plusieurs personnes ont de la difficulté à avoir des heures de glace », a-t-elle soutenu.

Cette crainte est partagée par Laure Pinchaud, une jeune patineuse artistique. « J'ai peur qu'il y ait trop de patineurs pour le nombre de glaces disponibles et qu'ils surchargent les glaces. À ce moment-là on serait trop sur les glaces à patiner et ce n'est vraiment pas agréable. »

L'administration municipale ne semble pas prête à changer de cap dans le dossier de l'aréna Jacques-Côté. Le plan particulier d'urbanisme dévoilé lundi prévoit la construction de 123 logements sur le terrain de l'aréna et aux alentours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Affaires municipales