•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de jeunes mangeront à leur faim à Victoriaville

Un projet de boîte à lunch a été lancé pour aider les élèves plus démunis à Victoriaville.
Photo: Jean-François Dumas
Radio-Canada

L'organisme Solidarité jeunesse lance un nouveau programme de boîtes à lunch dans les écoles les plus touchées par la malnutrition.

Un texte de Geneviève ProulxTwitterCourriel

Si la plupart des 1700 élèves de l'école secondaire du Boisé de Victoriaville mangent à leur faim chaque jour, d'autres peinent à s'alimenter convenablement. « Le projet s'adresse aux familles à faible revenu, des gens qui ne sont pas capables de subvenir aux besoins de leurs enfants pour différentes raisons », explique Rock Tourigny de l'organisme Solidarité jeunesse.

L'organisme offre déjà des coupons repas à 31 élèves démunis de cette école secondaire. Il distribuera dorénavant des boîtes à lunch, et ce, de façon anonyme. « Avec ce projet, qui est soutenu par des bénévoles, ça vous nous permettre d'offrir des repas à des jeunes sous forme de boîtes à lunch. Ce sera moins dispendieux. Nous pourrons donc en offrir à plus d'élèves », croit la directrice de l'école secondaire du Boisé, Sandra Houle. 

Les responsables ignorent toujours comment ils distribueront les boîtes à lunch pour éviter que les regards ne se tournent vers ces élèves triés sur le volet. « Ce sont les parents qui feront la demande. Ils recevront une lettre de la part de l'école. Ensuite, la demande sera validée par une travailleuse sociale », explique M. Houle. Les repas seront préparés par des bénévoles. 

La députée Sylvie Roy et la Ville de Victoriaville injectent respectivement 8000 et 25 000 $ dans le projet. L'argent permettra, entre autres, d'offrir le service dans deux écoles primaires également.

Au total, une cinquantaine de jeunes devraient bénéficier de cette aide dans la prochaine année. On espère que ça contribuera à diminuer le décrochage scolaire en offrant aux élèves des conditions favorables à la réussite.

Selon le Club des petits déjeuners, un enfant sur sept risque d'arriver à l'école sans avoir mangé en raison d'un accès inadéquat à de la nourriture. 

Estrie

Société