•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La proposition de Justin Trudeau de financer les réductions d'impôts de la classe moyenne par une augmentation des impôts des plus fortunés tient-elle la route?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Nous allons créer un nouveau taux d'imposition pour les gens [...] qui ont des revenus de plus de 200 000 $.

Une citation de :Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada

Vérification faite : oui.

Selon un rapport publié en 2013 par le directeur parlementaire du budget, à Ottawa, une baisse de 1 % du taux de taxation pour la classe moyenne coûte 2 milliards de dollars au fédéral. Donc, la baisse de 1,5 % proposée par le Parti libéral coûterait 3 milliards par année au gouvernement.

En contrepartie, Justin Trudeau augmenterait de 4 % le taux d'imposition marginal des contribuables gagnant plus de 200 000 $ par année. Toujours selon le rapport du directeur parlementaire du budget, les fiscalistes consultés estiment que cela compenserait la perte de revenus.

Par contre, en additionnant les taux fédéral et provinciaux, la proposition des libéraux fait grimper le taux marginal d'imposition des plus riches au-delà du seuil psychologique de 50 % dans certaines provinces, dont le Québec, l'Ontario et la Nouvelle-Écosse.

En 2012, la première ministre du Québec, Pauline Marois, avait dû reculer sur une proposition fiscale qui aurait fait passer le taux d'imposition marginal des plus riches à 55  % en combinant les taux fédéral et provincial. Cette proposition avait soulevé tout un tollé.

Le plan présenté par le chef libéral prévoit que les Canadiens qui gagnent entre 44 700 $ et 89 401 $ voient leur taux d'imposition baisser de 22 % à 20,5 %. En échange, les personnes ayant des revenus supérieurs à 200 000 $ par année verront leur taux d'imposition passer de 29 % à 33 %.

Épreuves des faits

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !