•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux reportés au pouvoir à l'Î.-P.-É.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Wade MacLauchlan (au centre)

Wade MacLauchlan (au centre)

Photo : La Presse canadienne / Nathan Rochford

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les électeurs de l'Île-du-Prince-Édouard ont élu pour un troisième mandat consécutif le Parti libéral à la tête du gouvernement provincial.

Un texte d'Antoine Trépanier TwitterCourriel

Le premier ministre sortant, Wade MacLauchlan, a donc remporté son pari, lui qui a remplacé le premier ministre Robert Ghiz le 23 février dernier. Son parti remporte une majorité devant le Parti progressiste-conservateur de Rob Lantz. 

Les libéraux ont remporté 18 sièges et 40,83 % des suffrages exprimés, alors que les progressistes-conservateurs en ont gagné huit, pour 37,39 % des suffrages. Le Parti vert a remporté l'autre siège et le NPD a été blanchi, en dépit d'une récolte de 10,97 % des votes. 

Le taux de participation pour ces élections est éclatant : 84,6 % des électeurs inscrits ont exprimé leur droit de vote. 

Wade MacLauchlan a été élu par 600 voix de majorité dans la circonscription de York-Oyster Bed devant le candidat progressiste-conservateur. 

Répartition des sièges par parti

  • Parti libéral : 18
  • Parti progressiste-conservateur : 8
  • Parti vert : 1
  • Nouveau Parti démocratique : 0

*Les résultats détaillés se trouvent ci.

Le Parti libéral détenait une forte majorité à la dissolution de l'Assemblée législative il y a de cela quatre semaines. Le parti mené par Wade MacLauchlan détenait 23 sièges, contre 3 pour les progressistes-conservateurs et 1 indépendant. Il y avait trois sièges laissés vacants.

Cette victoire revêt un aspect doux-amer pour les libéraux, puisqu'ils voient cinq de leurs sièges changer de couleur. 

« C'est évident que les insulaires souhaitent avoir plus d'opinions et ils ont appuyé un candidat vert et des néo-démocrates aussi. Mais, quand même, 18 sièges aux libéraux, ça veut dire que nous avons une majorité assez significative pour procéder avec un mandat », a déclaré le premier ministre Wade MacLauchlan. 

Il s'agit d'une élection historique à l'Île puisque M. MacLauchlan est le premier premier ministre ouvertement gai à être élu.

Pour ce qui est du chef du Parti progressiste-conservateur, Rob Lantz, il a été défait par 24 voix par le libéral Jordan Brown dans la circonscription de Charlottetown-Brighton. M. Lantz a salué le travail de M. Brown dans cette campagne, mais a toutefois déclaré qu'il allait demander un recomptage des votes.

Appelé à commenter son avenir en tant que chef du Parti progressiste-conservateur, M. Lantz s'est contenté de dire qu'il évaluera la question. 

Taux de participation aux élections générales de l'Île-du-Prince-Édouard

  • 2015 : 85,9 %
  • 2011 : 76,2 %
  • 2007 : 83,8 %
  • 2003 : 83,3 % 

Une soirée historique pour le Parti vert

Le Parti vert a causé la surprise de la soirée en élisant un premier député. Il s'agit d'une première dans l'histoire de la province. Le chef Peter Bevan-Baker a battu la ministre Valerie Docherty dans Kellys Cross-Cumberland.

C'est un miracle! Les miracles peuvent survenir.

Peter Bevan-Baker, premier député vert de l'histoire de l'Île-du-Prince-Édouard.

M. Bevan-Baker a été en mesure d'attirer beaucoup d'attention à son endroit durant la campagne, notamment avec une forte présence dans les débats télévisés et en utilisant à profusion les médias sociaux. 

Peter Bevan-Baker, chef du Parti vert de l'Île-du-Prince-ÉdouardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Peter Bevan-Baker, chef du Parti vert de l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : CBC

Originaire d'Écosse, ce dernier est un militant du Parti vert depuis 20 ans. Il a émigré au Canada il y a 30 ans. Dentiste de profession, il est aussi musicien à ses heures.

Il a été candidat dans plusieurs élections en Ontario et au fédéral, notamment. Il a déménagé à l'Île-du-Prince-Édouard il y a de cela 12 ans. À noter que son arrière-arrière-grand-père, George Brown, était l'un des Pères de la Confédération.

Pour le Parti vert, il s'agit d'une deuxième élection historique en un peu moins d'un an. En septembre 2014, David Coon est devenu le premier député vert de l'histoire du Nouveau-Brunswick. Présentement, il y a deux députés qui représentent le Parti vert à la Chambre des communes du Canada, un à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique, un au Nouveau-Brunswick et maintenant un à l'Île-du-Prince-Édouard. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !