•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants vancouvérois sont les plus allergiques au pays

Allergie alimentaire chez l'enfant
Allergie alimentaire chez l'enfant Photo: iStock / CBC

Une vaste étude multi-institutionnelle menée dans quatre provinces canadiennes montre que les enfants vancouvérois sont plus susceptibles de développer des allergies à la nourriture, aux animaux, ou à différents types de parasites. En cause : la pollution atmosphérique, mais aussi un environnement trop aseptisé et privé de bactéries.

Selon les quelque 40 chercheurs qui ont participé à l'étude, les premiers mois de vie sont cruciaux. « C'est la première fois que l'on établit un lien entre la pollution de l'air et la sensibilité allergique durant la première année d'un enfant », indique Michael Brauer, l'un des auteurs de l'étude et professeur à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Les chercheurs n'ont, cependant, pas établi de lien entre une exposition des futures mères à la pollution et un risque pour les enfants de développer des allergies.

Vancouver affiche, de loin, la plus importante proportion d'enfants montrant une sensibilité aux allergènes (23,5 %), suivi par Toronto et Edmonton (17 % chacune), puis par le Manitoba (9 %, incluant Winnipeg et des sites ruraux).

Contact avec d'autres enfants

La pollution n'est pas le seul composant à agir sur la santé des enfants. Les chercheurs ont trouvé que vivre avec un animal de compagnie ou dans une maison sans garage attenant pouvait conduire à une sensibilité aux allergènes. « Nous avons aussi découvert que les enfants placés en garderies avec leurs frères et soeurs plus âgés étaient moins sensibles. Ce qui suggère que l'exposition à d'autres enfants est une bonne protection », ajoute Hind Sbihi, première auteure du rapport et étudiante au doctorat à UBC.

Au total, 7universités et 11 hôpitaux de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de l'Ontario et du Manitoba ont participé à cette étude.

À propos de l'étude :

L'étude CHILD (Nouvelle fenêtre) (Canadian Healthy Infant Longitudinal Development) a été conduite sur 2477 enfants nés après 2010. Ils ont été testés à 10 allergènes comprenant les chats, les chiens, la poussière, les acariens, le lait, les oeufs, le soja ou encore les arachides. Le financement de l'étude provient du réseau AllerGen NCE et des Instituts de recherche en santé du Canada.

Ontario

Santé