•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux pourraient reprendre bientôt à la mine du mont Polley

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les travaux pourraient reprendre d'ici quelques mois à la mine du mont Polley, en Colombie-Britannique, où s'est produit un important déversement qui a causé un désastre environnemental en août 2014, selon sa propriétaire Imperial Metals.

Les travaux pourraient reprendre d'ici quelques mois à la mine du mont Polley, en Colombie-Britannique, où s'est produit un important déversement qui a causé un désastre environnemental en août 2014, selon sa propriétaire Imperial Metals.

Dans ce désastre environnemental, 24 millions de mètres cubes d'eaux usées se sont échappées des bassins de décantation de la mine d'or et de cuivre pour se déverser dans les rivières et les lacs environnants.

Plus de la moitié des 370 employés de la mine devrait être de retour au travail si la compagnie obtient le permis nécessaire pour reprendre ses opérations, explique son vice-président Steve Robertson.

Imperial Metals doit d'abord prouver à un comité d'évaluation qu'elle peut reprendre ses activités en toute sécurité, soutient le ministre de l'Énergie et des Mines, Bill Bennett.

Les citoyens ont jusqu'à samedi pour se prononcer sur la demande de permis de réouverture d'Imperial Metals.

Un petit groupe de manifestants peut présenter une opposition importante à la mine croit pour sa part Knahus Manuel de la société des femmes guerrières Secwepemc.

Cette société a participé à des manifestations contre la minière devant la bourse de Toronto, des bureaux du gouvernement provincial en Colombie-Britannique, le consulat canadien à Los Angeles et à l'Université de l'État de Portland en Oregon.

La mine Polley en bref
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !