•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les défis financiers à la CSD auront des effets dans les classes

Des affiches critiquant les mesures d'autérité du gouvernement Couillard dans une école de Gatineau.

Photo : Patrick Pilon (Radio-Canada)

Radio-Canada

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) retranche plus de 2,6 millions de dollars à son budget de fonctionnement cette année. En plus des 31 postes de techniciens en éducation spécialisés, qui sont remplacés par des préposés aux élèves handicapés, d'autres postes sont coupés.

La CSD a annoncé, mercredi, l'abolition de quatre postes et demi de conseillers pédagogiques, de deux postes de psychologues et de deux postes d'orthopédagogues.

La commission scolaire annonce également la fermeture de deux classes en adaptation à la réalité scolaire.

Les services aux élèves écopent

« C'est un effet direct sur les services aux élèves », reconnaît le président de la CSD, Claude Beaulieu. Cependant, la commission scolaire tentera, de pair avec les directions d'établissements, de maintenir les services à un niveau adéquat.

On va y aller avec la priorisation de services pour les élèves qui ont le plus de besoins.

Claude Beaulieu, président de la Commission scolaire des Draveurs

Le secteur de la formation générale aux adultes est également touché, surtout au niveau de son administration. Un poste de conseiller pédagogique et deux postes d'enseignants en insertion sociale y sont abolis.

Enfin, des compressions ont aussi lieu dans le soutien informatique, ainsi qu'au service des ressources éducatives.

La direction de la Commission scolaire des Draveurs soutient que d'autres annonces de compression auront lieu, lors de l'adoption du budget en juin prochain. Elle vise l'équilibre budgétaire pour l'année scolaire 2016-2017.

Réactions du syndicat

De son côté, le Syndicat du personnel professionnel des commissions scolaires de l'Outaouais (SPPCSO), qui déplorait déjà vivement la réduction des 31 postes de techniciens en éducation spécialisés, tiendra un point de presse jeudi.

Une manifestation est aussi prévue vendredi, 1er mai, à l'appel du Front commun des travailleurs, qui souhaite dénoncer le régime minceur imposé par Québec.

Ottawa-Gatineau

Éducation