•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changements climatiques : un site pour partager l'expérience nordique

Page d'accueil du site Arctic Adaptation Exchange.

Le Yukon a chapeauté, en collaboration avec le Conseil de l'Arctique, le développement du site web.

Photo : http://arcticadaptationexchange.com

Radio-Canada

Le Yukon a rassemblé sur un site web (Nouvelle fenêtre) des outils des pays du Nord circumpolaire pour s'adapter aux changements climatiques.

Le portail, développé par le Secrétariat au changement climatique du Yukon pour le Conseil de l'Arctique, regroupe toutes les informations existantes sur les initiatives d'adaptation dans chacun des pays circumpolaires membres du Conseil.

Plus de 600 documents, allant de rapports scientifiques à des vidéos de présentation, sont regroupés en différentes catégories. À partir d'une carte interactive, il est possible de cibler les documents d'un pays ou d'un village spécifique selon le type d'informations recherché.

Stephen Roddick du Secrétariat du changement climatique du Yukon.

Stephen Roddick du Secrétariat du changement climatique du Yukon.

Photo : ICI Radio-Canada

Les responsables au Secrétariat au changement climatique du Yukon croient qu'il sera bénéfique pour la communauté arctique d'avoir dans un même portail tout ce qui se fait en matière d'adaptation au changement climatique.

Stephen Roddick, coordonnateur au changement climatique, suggère que l'information pourrait être utile, par exemple, pour le dirigeant d'un village du nord qui voudrait s'informer sur l'impact de la fonte des glaces sur la chasse dans d'autres communautés, ou encore sur la construction d'un nouvel édifice dans une zone de pergélisol. Il croit que les dirigeants nordiques pourront ainsi « prendre de meilleures décisions et mieux s'adapter, de façon plus efficace et plus économique, en se basant sur l'expérience d'autres gens du Nord ».

Tous ceux qui vivent dans le Nord reconnaissent que les défis auxquels nous faisons face dans l'arctique sont plus importants qu'ailleurs au sud du pays ou d'autres parties du monde.

Stephen Roddick, coordonnateur à l'adaptation au changement climatique

Le site a été approuvé lors de la passation de la présidence du Conseil de l'Arctique du Canada aux États-Unis. L'Université de l'Alaska à Fairbanks assurera désormais la gestion du site web et ajoutera des documents à mesure qu'ils sont soumis par les pays membres du Conseil.

Le développement du site a coûté 349 000 $ dont la grande majorité en provenance de ministères ou d'organismes du Canada. Le portail a été développé au cours des 18 derniers mois. Il s'agissait de la première expérience pour un territoire de chapeauter un projet du Conseil de l'Arctique.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement