•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Produits forestiers Résolu cesse les activités de la scierie de Rivière-aux-Rats

Des installations de Produits Forestiers Résolu

Des installations de Produits Forestiers Résolu

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La scierie de Produits forestiers Résolu de Rivière-aux-Rats cessera ses activités le 11 mai prochain pour une période indéterminée. En tout, ce sont près de 300 travailleurs qui sont touchés par cet arrêt de production.

La compagnie invoque la faiblesse du marché pour expliquer sa décision de cesser temporairement ses activités. Quelque 125 travailleurs sont affectés à l'usine et 175 en forêt.

Karl BlackburnAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Karl Blackburn

Photo : Radio-Canada

Le directeur principal des relations publiques de Produits forestiers Résolu, Karl Blackburn, affirme que la chute du prix du bois d'oeuvre depuis le début de l'année 2015 ainsi que le coût élevé de la fibre en Mauricie sont à l'origine de cette décision « pas facile à prendre ».

« Dans ces circonstances, il est clair que ça vient un peu changer la donne et c'est pour ces raisons qu'on a dit qu'on devait d'abord, d'une part, arrêter les opérations pour une période indéterminée et par la même occasion, repousser notre projet d'investissement [pour moderniser] la scierie [de Rivière-aux-Rats] », explique Karl Blackburn.

« C'est vraiment une question de conjoncture. »

— Une citation de  Karl Blackburn

Pourtant, il y a quelques mois à peine, l'entreprise négociait ferme avec Québec afin d'obtenir des volumes de bois supplémentaires : 150 000 mètres cubes qui auraient mené, selon Produits forestiers Résolu, à des investissements de 8 millions de dollars à l'usine et à la création de dizaines d'emplois. Québec en a offert jusqu'à 120 000 mètres cubes.

Karl Blackburn espère que « les conditions du marché se replacent », ce qui permettra à Produits forestiers Résolu d'envisager « les choses de façon positive ». Il affirme toutefois que pour le moment, la priorité de la compagnie est d'accompagner ses 300 travailleurs « pour voir de quelle façon [il serait possible d'atténuer] les impacts pour eux ».

Le syndicat se pose des questions

Paul LavergneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Paul Lavergne

Photo : Radio-Canada

Du côté syndical, cette annonce a été reçue comme une douche froide. Le président du conseil central du Coeur-du-Québec à la CSN, Paul Lavergne, se demande comment il est possible d'invoquer la faiblesse du marché dans un contexte où la valeur du dollar canadien est en baisse.

« Produits forestiers Résolu a déjà dit par le passé, pendant la crise, que chaque fois que le dollar canadien remontait d'un sou, il perdait 14 millions de dollars, dit Paul Lavergne. Aujourd'hui, le dollar canadien est beaucoup plus faible, donc il devrait par conséquent avoir engrangé beaucoup de profits. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !