•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cyclistes réclament une distance sécuritaire

Jean Blais a perdu sa fille Mathilde Blais happée par un camionneur à Montréal.

Jean Blais a perdu sa fille Mathilde Blais happée par un camionneur à Montréal.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les membres de la Coalition un mètre cinquante reviennent à la charge pour faire inscrire dans le Code de la sécurité routière la distance de dégagement minimale que devrait respecter un automobiliste dépassant un cycliste.

Un an jour pour jour après le décès de Mathilde Blais à Montréal, la Coalition, qui regroupe les principaux clubs cyclistes de la région de Québec, rappelle que les cyclistes sont vulnérables et sont les premières victimes lors de collisions.

Dans le cas d'un impact avec un véhicule automobile, pour le cycliste, il n'y a pas d'autre résultat que des blessures ou la mort.

Une citation de :Guy Cyr, organisateur de la Coalition un mètre cinquante

La Coalition réclame le respect d'une distance latérale minimale de 1 m dans les milieux urbains et de 1,5 m sur les routes hors agglomération pour permettre aux cyclistes de manoeuvrer.

« Le bord de la route est souvent plein de trous et on doit dévier de notre trajectoire et c'est pour ça qu'on demande que la distance latérale soit sécuritaire pour le dépassement des cyclistes », explique Guy Cyr.


Conscience du risque


Le père de Mathilde Blais, Jean Blais, qui fait partie de la Coalition, souligne que les automobilistes ne sont souvent pas conscients du risque qu'ils représentent pour les cyclistes.

Des affiches font la promotion d'une distance sécuritaire.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des affiches font la promotion d'une distance sécuritaire.

« Quand on est enfermés dans une voiture, on n'a pas nécessairement conscience du danger qu'on peut représenter pour un cycliste et beaucoup de gens agissent un peu par insouciance, rarement par impatience, mais ça existe et ça, ça peut conduire à tuer quelqu'un. »





Mathilde Blais, âgée de 33 ans, est décédée des suites d'une collision avec un camion.

Le rapport du coroner avait établi la responsabilité du conducteur du véhicule dans cet accident.

La Coalition un mètre cinquante a fait parvenir l'été dernier une demande au ministre des Transports, Robert Poëti, pour qu'une distance minimale soit inscrite dans le Code de la sécurité routière.

Un comité doit remettre ses recommandations à cet effet cet automne. La Coalition espère que le rapport permettra de moderniser le Code de la sécurité routière.

Un reportage d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !