•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pipeline Trans Mountain : le président de l'Office national de l'énergie hué

Le président de l'office national de l'énergie, Peter Watson, a rencontré les maires de Metro Vancouver
Le président de l'office national de l'énergie, Peter Watson, a rencontré les maires de Metro Vancouver Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Des opposants au projet controversé de l'oléoduc Trans Mountain ont hué le président de l'Office national de l'énergie, vendredi, lorsqu'il a déclaré se préoccuper profondément des gens, de la terre et de l'eau.

Peter Watson était à Vancouver pour rencontrer les maires de Metro Vancouver, entre autres afin d'aborder les inquiétudes soulevées par l'expansion du pipeline. Le président de l'ONÉ va mener une vérification détaillée des plans d'intervention et d'urgence de l'entreprise d'oléoducs Kinder Morgan. L'audit ne vérifiera que les installations existantes et n'inclura pas le prolongement planifié de l'oléoduc Trans Mountain entre l'Alberta et la Colombie-Britannique.

Le maire de Vancouver, Gregor Robertson, et la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, ont demandé que le plan d'urgence de Kinder Morgan pour son projet Trans Mountain soit rendu public. Ce que l'entreprise énergétique ne compte pas faire.

« Une mascarade »

Le maire de Burnaby, notoirement connu pour son opposition au projet de dédoublement du pipeline Trans Mountain, a réitéré ses inquiétudes. Derek Corrigan a qualifié tout le processus de comédie quand le président de l'ONÉ a parlé d'améliorer les relations avec Metro Vancouver. Le maire Corrigan croit que Kinder Morgan pourrait effectuer plus de travail d'inspection et d'évaluation dans les parcs de la région. « Je pense que maintenant, Metro Vancouver cherche le chemin avec le moins d'embûches pour leur permettre d'aller de l'avant avec leur projet », a affirmé le maire Corrigan.

Tom Neufeld, un porte-parole du régulateur fédéral a précisé que l'ONÉ avait l'intention de revoir minutieusement les pratiques actuelles du géant pétrolier et d'évaluer la perception de la sécurité qu'ont les gestionnaires et les employés de Kinder Morgan. Tom Neufeuld a aussi indiqué que l'audit devrait prendre un an.

Kinder Morgan est considérée comme la plus grande entreprise d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord avec ses 135 000 kilomètres d'oléoducs et ses 180 terminaux.

Alberta

Énergies renouvelables