•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courir pour rester à l'école

Pieds de coureurs
Pieds de coureurs (archives)
Radio-Canada

Des élèves de 18 écoles secondaires de Gatineau ont participé à une course de 5 km, vendredi, pour faire la promotion de la persévérance scolaire.

La distance a servi de métaphore pour les jeunes. S'ils ont été capables de relever le défi de s'entraîner pour compléter la course, ils sont aussi capables de terminer leur parcours scolaire avec un diplôme en poche.

La présidente du Comité d'amélioration de la persévérance scolaire (CAPS), Brigitte Ménard, souligne l'importance d'envoyer un message positif aux jeunes. « Ce qu'on veut susciter chez ces jeunes-là, c'est un sentiment de fierté incroyable, qui va leur donner le goût de toujours aller jusqu'au bout » explique-t-elle.

L'activité s'est déroulée en partenariat avec des membres de la communauté d'affaires de Gatineau, pour montrer aux élèves les possibilités qui leur sont offertes après la graduation.

Certains ont même accompagné le groupe pendant la course. Les jeunes ont aimé sentir que les décideurs d'aujourd'hui pensent à la prochaine génération.

Il faut leur dire qu'on les attend, on les espère, on les souhaite. On veut qu'ils aillent jusqu'au bout, parce qu'on a besoin d'eux.

Brigitte Ménard, présidente du Comité d'amélioration de la persévérance scolaire (CAPS)

Un enjeu de taille en Outaouais

Le taux de diplomation est au coeur des préoccupations des commissions scolaires de la région. Il est continuellement plus faible en Outaouais que la moyenne québécoise.

Ce taux correspond à la portion des élèves qui obtiennent un premier diplôme sept ans après leur entrée au secondaire.

Taux de diplomation de la cohorte 2005
Outaouais : 66,4 %
Québec : 75 %

Taux de diplomation de la cohorte 2006
Outaouais : 65,8 %
Québec : 75,8 %

Source : Rapport diplomation et qualification, ministère de l'Éducation (2014)

Réévaluation des programmes d'encadrement

Les récentes compressions budgétaires ajoutent au défi auquel font face les commissions scolaires. Les activités entourant la persévérance scolaire devront ainsi être réévaluées.

Le directeur général de la Commision scolaire des Draveurs (CSD), Bernard Dufour, souligne que les liens entre les établissements scolaires et la communauté d'affaires deviendront encore plus important dans ce contexte économique.

« Actuellement, on est dans l'analyse de ces compressions-là et on va voir comment on peut maintenir le genre d'initiatives que nous avons avec les budgets qui sont disponibles » explique-t-il.

Ottawa-Gatineau

Éducation