•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Barrette autorise finalement le traitement d'une jeune Malienne atteinte de leucémie

Djamilatou Maiga souffre de leucémie, mais elle ne peut être soignée car sa carte de la RAMQ n'est plus valide.

Photo : Bahador Zabihiyan

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a pris les mesures nécessaires afin que la jeune fille d'origine malienne atteinte d'une grave leucémie puisse recevoir sa greffe de moelle osseuse.

Un texte de Bahador ZabihiyanTwitterCourriel

La carte d'assurance maladie de Djamilatou Maiga a expiré en janvier à la suite de problèmes dans son dossier d'immigration.

On a fait une exception pour des raisons humanitaires; cette personne-là, elle a besoin de ça, sinon elle va mourir.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette

M. Barrette a insisté pour expliquer que cette situation est exceptionnelle étant donné la gravité de la situation. Mme Maiga a besoin d'une greffe de moelle osseuse d'urgence, selon son médecin. 

« Elle était sous traitement, elle était rendue dans une phase d'un traitement plus critique dans sa maladie et à cause de la péremption de sa carte d'assurance maladie, elle se retrouvait entre deux chaises. Alors, nous avons joint les deux chaises », a expliqué le ministre à Radio-Canada.

La jeune femme s'est confondu en remerciements vendredi après avoir appris la décision.

« Je ressens de la gratitude. Je suis énormément contente et je remercie le bon Dieu. Je remercie sincèrement le ministre de la Santé Gaétan Barrette. La décision qu'il a prise, c'est une décision exceptionnelle parce que c'est ma santé, ma vie qui est en jeu. (...) Je sais que maintenant je peux dormir à l'aise, et savoir que demain la vie continue, que je vais avoir ma greffe », a-t-elle déclaré en entrevue à Radio-Canada.

La sœur de Mme Maiga est une donneuse compatible. L'avocat de la patiente, Vincent Valaï, espère maintenant que la donneuse, qui habite au Mali, pourra obtenir rapidement le visa dont elle a besoin pour venir au Québec.

Me Valaï se félicite de la décision du ministre, mais précise qu'il n'a pas encore reçu de réponse écrite.

Il y a des gens très bienveillants autour d’elle, qui ont réussi à faire avancer sa cause. Notament le bureau d’Amir Khadir, mais également le bureau de Thomas Mulcair, et bien entendu, la décision qui a été prise par le ministre de la Santé, Gaétan Barette,

Vincent Valaï, avocat de Djamilatou Maiga

Mme Maiga a quitté le Mali il y a neuf ans pour s'installer au Canada. Après des études en Ontario, cette francophone a décidé de venir gagner sa vie à Montréal en janvier 2013 grâce à un permis de travail.

C'est quelques mois avant son installation dans la métropole qu'elle a appris qu'elle avait une leucémie. Les traitements qu'elle a suivis n'ont pas eu les effets escomptés. 

Avec Cathy Senay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société