•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sondage : Rachel Notley est la grande gagnante du débat des chefs

La chef du NPD rassemble les opinions positives après sa prestation au débat télévisé des chefs.
La chef du NPD rassemble les opinions positives après sa prestation au débat télévisé des chefs. Photo: La Presse canadienne / JASON FRANSON

Au lendemain de l'unique débat télévisé des chefs des principaux partis, les sondeurs et les politologues s'accordent pour dire que la grande gagnante semble être la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Rachel Notley.

Un texte de Tiphanie RoquetteTwitterCourriel

Selon un sondage de la firme Mainstreet Technologies, 44 % des sondés ayant suivi le débat ont choisi Rachel Notley comme étant la personne qui avait réalisé la meilleure performance lors du débat télévisé. Le chef du Parti progressiste-conservateur (PC), Jim Prentice, arrive à bonne distance en deuxième position avec 25 % des voix des sondés, suivi de Brian Jean du Wildrose (16 %) et David Swann en dernier (5 %).

Mainstreet Technologies a mené un sondage auprès de 2322 Albertains le 23 avril. Les personnes sondées ont été choisies au hasard. Le sondage inclut des utilisateurs de téléphone cellulaire. La marge d'erreur est de 2,03 %, 19 fois sur 20.

Après le débat, les deux tiers des sondés ont estimé que la chef du NPD serait la meilleure personne pour devenir première ministre de l'Alberta, devant le chef du PC Jim Prentice et le chef du Wildrose Brian Jean.

Ces résultats rejoignent l'évaluation de nombreux politologues et même des membres de l'ancienne garde du Parti progressiste-conservateur. L'ancien député progressiste-conservateur Doug Griffiths n'a pas hésité à déclarer Rachel Notley la grande gagnante du débat, remarquant sa confiance et ses qualités d'oratrice.

L'ancienne chef du Wildrose devenue députée progressiste-conservatrice Danielle Smith a partagé la même opinion sur son compte Twitter.

« Il y a un mois, personne en dehors d'un petit groupe politique ne connaissait Rachel Notley en Alberta. [...] Ce n'est rien de moins qu'un tsunami politique qui ne peut pas être sous-estimé », évalue le président de la firme de sondage Quito Maggi.

La chef du NPD a passé la plupart du temps à débattre avec le chef du Parti progressiste-conservateur. Selon l'éditorialiste du Edmonton Journal Paula Simons, Rachel Notley s'est montrée « rapide d'esprit, charmante, drôle et en confiance ».

Jim Prentice gagnant le 5 mai?

Le politologue Duane Bratt note toutefois que Jim Prentice s'en est bien sorti, puisque celui-ci se retrouvait plutôt en troisième position dans les sondages jusqu'à ce point-ci. En se concentrant sur la plateforme du NPD, M. Prentice a tenté de démoniser le parti et de rassembler le vote conservateur, croit-il. 

Le chef du Wildrose Brian Jean serait, lui, un des perdants de ce débat. Il a consacré l'heure et demie à rappeler aux Albertains qu'il était contre toute augmentation de taxe au point qu'il semblait être « de bois », estime Paula Simons. M. Bratt note que cette prestation consolidera la base de partisans du Wildrose mais ne devrait pas lui avoir permis de convaincre de nouveaux électeurs. 

Le sondage de Mainstreet Technologies montre cependant que ce débat ne sera peut-être pas suffisant pour assurer une victoire néo-démocrate aux élections provinciales le 5 mai. Selon le sondage, 37 % des Albertains pensent que Jim Prentice est celui qui gagnera l'élection.

« Est-ce que ces résultats sont le signe d'une confiance du parti ou d'une population habituée à un parti au pouvoir depuis plus de 43 ans? » s'interroge le président de la firme de sondage.

Selon lui, il est trop tôt pour le dire.

Alberta

Politique