•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gazoduc en Gaspésie : la Ville de Gaspé favorable

Le reportage de Bruno Lelièvre
Radio-Canada

La Ville de Gaspé se montre favorable au projet de gazoduc de la firme TUGLIQ. Elle souhaite accueillir ce projet évalué à 500 millions de dollars qui pourrait créer 250 emplois directs lors des opérations.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, estime qu'il s'agit d'une opportunité d'affaires. « De notre côté, le port de Gaspé est accessible à l'année, dit-il. Il est long et situé en zone industrielle lourde. Les portes sont ouvertes à recevoir du développement et de l'emploi. »

Bien qu'il ne veuille pas tracer de parallèle entre « la question des forages pétroliers » et le projet de gazoduc, Daniel Côté estime néanmoins qu'il faudra « se poser des questions » quant aux impacts environnementaux.

Le gaz naturel liquéfié approvisionnerait notamment les industries de la Côte-Nord. Il proviendrait du site Bourque, près de Murdochville, et pourrait être acheminé par gazoduc, soit à Grande-Vallée, Gaspé ou ailleurs en Gaspésie.

Le gaz serait par la suite liquéfié dans un type de bateau-usine et acheminé par voie maritime vers les entreprises nord-côtières.

Pour le ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Jean D'Amour, il s'agit d'un projet qui s'inscrit à la fois dans le Plan Nord et la Stratégie maritime du gouvernement libéral.

D'après le reportage de Bruno Lelièvre

Est du Québec

Économie