•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement du N.-B. supprime 302 postes en éducation

M. Théberge était de passage à Winnipeg dans le cadre d’une conférence sur l’administration publique.

Radio-Canada

Le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick a annoncé l'élimination de 249 postes d'enseignants, 21 postes dans les bureaux des districts scolaires et 32 postes au bureau central, à Fredericton.

Les crédits budgétaires annoncés par Serge Rousselle montrent un total de 302 postes dans le secteur de l'éducation qui passeront au couperet. Le budget global du ministère est de 1,1 milliard de dollars, un montant similaire aux dépenses totales de 2014-2015.

Le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick, Serge Rousselle.

Le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick, Serge Rousselle.

Photo : Radio-Canada

Dans le secteur francophone, 35 postes d'enseignants seront perdus dans le nord-est, 18 dans le nord-ouest et 10 dans le sud, pour un total de 63 postes. Le gouvernement soutient que c'est en raison d'une diminution importante du nombre d'élèves qu'il agit de la sorte.

Tous les ministères sont confrontés à la même réalité, et des décisions difficiles sont également nécessaires dans le système d'éducation publique.

Serge Rousselle, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance.

« Ces défis nous donnent l'occasion de repenser notre ministère, nos programmes et nos services afin d'aider à rétablir notre province dans une position de force dans l'avenir, en particulier dans le système d'éducation », a déclaré le ministre Serge Rousselle.

L'élimination des postes d'enseignants devrait permettre des économies d'environ 12 millions de dollars.

Réductions du nombre d'enseignants dans chaque district 

Secteur anglophone :

  • North : 27
  • West : 59
  • East : 34
  • South : 65

Secteur francophone :

  • Nord-ouest : 18
  • Nord-est : 35
  • Sud :10

L'Association des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB) a réagi rapidement aux annonces de réduction de budget dans plusieurs services en éducation.

« On nous avait annoncé une perte de 249 enseignants il y a quelques semaines, maintenant on vient de perdre également d'autres professionnels de l'éducation, alors les enfants viennent de perdre un appui considérable », a déclaré la directrice générale de l'AEFNB, Louise Landry.

C'est une journée très triste.

Louise Landry, directrice générale de l'AEFNB.

Le gouvernement élimine aussi un fonds d'aide de 250 dollars, qui étaient offerts aux enseignants pour acheter du matériel scolaire pour les classes.

Le ministère veut également limiter le nombre de réunions en personnes, ce qui devrait en principe engendrer des économies de 500 000 $.

Le gouvernement abolit aussi des postes de coordonnateurs en inclusion scolaire et d'agents pédagogiques.

Jody Carr, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du N.-B.

Jody Carr, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du N.-B.

« Il y a 3,3 millions de dollars coupés dans l'inclusion scolaire, c'est le besoin pour l'intimidation, le besoin pour la santé mentale », a déclaré le porte-parole de l'Opposition officielle en matière d'Éducation et du Développement de la petite enfance, Jody Carr.

Le chef du Parti vert affirme pour sa part que « le programme d'inclusion a besoin d'avoir une augmentation des ressources, pour aider les étudiants », et non d'une réduction.

Au total, les Services éducatifs, qui comprennent les programmes d'enseignement prescrits, reçoivent 786 millions de dollars. Quelque 27 millions de dollars sont alloués aux bureaux des districts scolaires et 113,8 millions de dollars à la planification et l'exploitation des installations scolaires.

Plus de fonds dans le développement de la petite enfance

Par ailleurs, Fredericton va investir 3,5 millions de dollars de plus dans la petite enfance. Les fonds attribués à la Division du développement de la petite enfance totalisent 76,8 millions de dollars.

De ce montant, on compte 23,6 millions de dollars alloués au programme de soutien financier à la qualité. Ce programme vise à améliorer le salaire des éducateurs et éducatrices du secteur de la petite enfance.

Le Programme d'intervention auprès des enfants autistes d'âge préscolaire a reçu 15,8 millions de dollars.

Les libéraux confirment également une promesse électorale en matière de places en garderie. Le gouvernement injectera 10 millions de dollars pour financer des programmes importants comme l'établissement d'un nouveau registre pour les places en garderie, un programme d'intervention précoce et les nouvelles technologies pour les permis d'opération.

Avec les informations de Michel Corriveau

Politique