•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débats électoraux : Forces et Démocratie entend y participer

Le chef de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin.

Le chef de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Même s'ils n'y sont pas invités, les deux représentants de Forces et Démocratie se rendront à la réunion demain, à Toronto, où le consortium des radiodiffuseurs se réunira. Le groupe doit discuter du fonctionnement des débats télévisés durant les élections fédérales de cet automne.

Selon le chef de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin, un membre du consortium lui aurait confirmé récemment que le jeune parti ne pourrait pas participer aux débats.

Il lui aurait donné comme raison qu'aucun député n'a été élu sous cette bannière aux dernières élections. Toutefois, le Bloc québécois et le Parti vert pourraient y participer alors qu'ils ont, eux aussi, deux députés aux Communes, tout comme Forces et Démocratie.

Les deux députés comptent s'y rendre pour défendre leur droit de participer aux débats.

« Les règles qui ont toujours été les règles des précédents débats doivent être appliquées telles qu'elles l'ont toujours été par le passé, estime Jean-François Fortin. Il est ironique de voir que les autres partis souhaitent notre présence également et que c'est le consortium, pour des raisons probablement stratégiques, de choix médiatiques, qui refuse à un parti politique de présenter ses idées et de faire en sorte que tous les points de vue dans une campagne électorale puissent être entendus par la population. »

La porte-parole du consortium des radiodiffuseurs, Lilianne Lê, indique pour sa part que les diffuseurs amorcent à peine leurs discussions sur la forme que prendront les débats et qu'aucune décision n'a été prise. Le consortium est composé jusqu'à présent de CBC/Radio-Canada, CTV News et Shaw. D'autres diffuseurs pourraient se joindre au groupe.

La porte-parole refuse de préciser quels sont les partis politiques qui sont invités à la réunion de vendredi à Toronto.

D'après des propos recueillis par Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec