•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loi 10 et austérité : des travailleurs de la santé manifestent à Matane

Une cinquantaine de membres du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec (SIIIEQ-CSQ) ont manifesté à Matane.

Une cinquantaine de membres du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec (SIIIEQ-CSQ) ont manifesté à Matane.

Photo : ICI Radio-Canada/jean-François Deschênes

Radio-Canada

Une cinquantaine de membres du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec (SIIIEQ-CSQ) ont manifesté aujourd'hui, mercredi, à Matane.

Ils dénoncent la réforme de la santé et craignent les impacts négatifs sur les employés et les usagers.

Durant une trentaine de minutes, ils ont perturbé la circulation en distribuant des tracts au coin de la route 132 et de l'avenue Saint-Jérôme.

Les délégués syndicaux sont réunis deux jours à Matane.

« Actuellement, on est au minimum »

La présidente du SIIIEQ, Micheline Barriault, est inquiète. Elle explique que les syndiqués appréhendent des fermetures de services.

« On avait besoin de 5,6 % d'investissement en santé. Le gouvernement donne 1,4 %, précise-t-elle. Donc, c'est sûr et certain que ça va entraîner des coupures au niveau des services à la population parce qu'actuellement, on est au minimum au niveau des ressources. Les gens sont épuisés à cause de la surcharge de travail. Il faut que ça change. »

Accès au système de santé et de services sociaux en péril

Les syndiqués voulaient aussi exprimer leur mécontentement face aux politiques d'austérité du gouvernement Couillard qui, selon eux, mettent en péril l'accès au système de santé et de services sociaux.

Selon le Syndicat, la Loi 10 est contestée, non seulement par les travailleuses et les travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, mais également par une part toujours croissante de la population et plusieurs experts.

À lire aussi :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Santé publique