•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Police de Toronto démantèle un réseau de trafic d'êtres humains

La police de Toronto donne les derniers détails sur le démantèlement d'un réseau de trafic humain

La police de Toronto donne les derniers détails sur le démantèlement d'un réseau de trafic humain

Photo : Laurence Martin, ICI Radio-Canada

Radio-Canada

La Police de Toronto a arrêté neuf personnes et recherche un homme relativement à un présumé réseau de trafic d'êtres humains qui recrutait des adolescentes en Ontario, en Nouvelle-Écosse et en Alberta.

Sept hommes et deux femmes de la grande région de Toronto font face à 61 chefs d'accusation. Ils sont accusés, entre autres, d'exploitation sexuelle, de possession de drogue, de trafic d'êtres humains et de vivre des profits du crime. 

Selon la police, les victimes âgées de 15 à 33 ans étaient recrutées dans des bars, des écoles, des foyers de groupe, ainsi que sur des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram. Leurs proxénètes leur offraient des cadeaux, avant de les droguer et de les amener dans des hôtels, pour ensuite les vendre.

Les victimes sont recrutées quand elles sont vulnérables et elles sont progressivement forcées à se prostituer.

La police de Toronto

Quatre femmes ont réussi à fuir et alerter les autorités, mais la police pense qu'il y aurait plus de victimes.

Les autorités demandent aux jeunes femmes qui seraient sous l'emprise des individus qu'elles ont arrêtés d'entrer en contact avec elles.

La police recherche aussi un dixième membre du présumé réseau. Levi Alexander, 19 ans, est accusé, entres autres, de trafic d'êtres humains.

Des mandats de perquisition ont permis aux policiers de saisir des ordinateurs, des cellulaires et de la drogue en Ontario et dans plusieurs provinces de l'Atlantique et des Prairies.

Ontario

Justice et faits divers