•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un train japonais établit un record de vitesse à 603 km/h

Le maglev japonais a établi un record de vitesse au cours d'un test de stabilité avec des passagers à bord.

Le maglev japonais a établi un record de vitesse au cours d'un test de stabilité avec des passagers à bord.

Photo : KYODO Kyodo / Reuters

Radio-Canada

Le prototype d'un futur train japonais à sustentation électromagnétique est le premier à avoir franchi la barre des 600 km/h, mardi au Japon. Le train de la société Central Japan Railways a atteint 603 km/h pendant 10,8 secondes sur la ligne spéciale de Yamanashi, dans le centre du Japon, où est développé le train surnommé « maglev ».

Le maglev détenait déjà le précédent record mondial pour la plus haute pointe de vitesse, avec 590 km/h.

Les tests, qui se sont déroulés avec des passagers à bord, visaient à connaître la stabilité du train à une vitesse nettement supérieure à celle qu'il roulera en service commercial. « Cela me donne des frissons, c'est émouvant », a déclaré une dame de la région venue spécialement voir l'exploit, à l'instar de nombreux autres curieux.

La société Central JR s'affaire à développer une ligne entre Tokyo et Nagoya, qui doit entrer en service en 2027. Le train devrait circuler à une vitesse de 500 km/h afin d'effectuer la liaison de 286 km en 40 minutes.

Central JR prévoit effectuer elle-même l'intégralité des investissements de 56 milliards de dollars nécessaires au développement des rames, de la ligne et des tests du projet.

La première phase du circuit prévoit relier la gare tokyoïte de Shinangawa à la ville industrielle de Toyota, fief du constructeur automobile nippon. Appelée « Linear chuo Shinkansen », la ligne sera ensuite prolongée de 153 km jusqu'à Osaka.

Le projet permettra d'effectuer la liaison entre Tokyo et Osaka en 1 h 07, en 2045, plutôt que les plus de deux heures nécessaires au Tokaïdo Shinkansen en ce moment.

Le coût du projet est évalué à près de 92 milliards de dollars.

Avec les informations de Agence France-Presse

International