•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conditions d’hygiène dénoncées dans les CHSLD

Hygiène dénoncée en CHSLD
Radio-Canada

Des préposés aux bénéficiaires estiment que les personnes âgées qui demeurent dans les Centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), des établissements publics, ne reçoivent pas les soins d'hygiène nécessaires.

La politique généralement en vigueur d'offrir un seul bain par semaine est, pour les préposés, le symbole d'un système qui pénalise les personnes.

Manon Poudrier, préposée aux bénéficiaires dans un CHSLDManon Poudrier, préposée aux bénéficiaires dans un CHSLD

Mais le problème, c'est que l'organisation du travail ne permettrait pas de faire plus, faute de temps.

Ça arrive un inconvénient, un problème ou quoi que ce soit. Mais là, on est rodés au quart de tour! On travaille avec des gens et c'est une clientèle vulnérable. C'est une clientèle qu'on ne peut pas aller vite, on ne peut pas leur dire venez-vous-en là! On ne peut pas se dépêcher pour arriver. Mais là, oui. C'est plate penser comme ça.

Manon Poudrier, préposée aux bénéficiaires

À la Fédération de la santé et des services sociaux de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), on estime que la norme devrait être de deux bains par semaine au lieu d'un seul.

Les gestionnaires des établissements publics se défendent.

Luc Tremblay, coordonnateur au centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Saguenay-Lac-Saint-JeanLuc Tremblay, coordonnateur CIUSSS

Les responsables des établissements assurent qu'il serait impossible avec les moyens actuels d'augmenter le nombre d'interventions liées à l'hygiène des personnes âgées, ce qui n'empêche pas certains ajustements lorsque la condition de la personne l'oblige.

J'ai quelqu'un ici qui a une condition particulière, qui a une condition particulière au niveau du cuir chevelu. Elle a besoin de deux lavages par semaine, on le fait. Évaluation du besoin et on y répond.

Luc Tremblay, coordonnateur au programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean
Patrice St-PierrePatrice St-Pierre

La Fédération de l'âge d'or du Québec (FADOQ) estime qu'il faudrait plus de moyens financiers pour les personnes âgées en CHSLD. Mais on refuse de dire qu'il y a une crise dans les établissements publics.

S'il y a eu trois fois dans l'année où la couche n'a pas été changée, c'est sûr que c'est inacceptable, mais lorsqu'on le prend sur l'ensemble, il faut quand même regarder ces situations-là. Moi, je ne suis pas prêt à lancer la pierre aux gens.

Patrice St-Pierre, directeur régional de la FADOQ 

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé