•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour de budget : des maires espèrent des fonds pour les routes 138 et 85

Joe Oliver

Joe Oliver

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les maires de Rivière-du-Loup et de Sept-Îles espèrent que le budget fédéral, qui sera présenté mardi après-midi, prévoira des fonds pour compléter la route 85, au Bas-Saint-Laurent, et 138, sur la Côte-Nord.

Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, espère qu'Ottawa réservera les sommes nécessaires pour terminer la route 85 dans ce budget.

« La route 85, c'est un incontournable. Je suis convaincu qu'on va finir par s'entendre et qu'on va finir par avoir les sous au budget. Je souhaite que ce budget-ci on puisse faire cette planification-là. »

— Une citation de  Gaétan Gamache, maire de Rivière-du-Loup

Le maire Gamache souhaite aussi voir dans le budget fédéral des investissements pour le projet de Carrefour maritime présenté en février dernier.

Côte-Nord : Route 138

Sur la Côte-Nord, le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, espère que le gouvernement fédéral prévoira des sommes pour le prolongement de la route 138. « Peut-être qu'un jour, on aura un échéancier pour terminer [la route] », dit-il.

Le maire Porlier souhaite aussi voir des développements dans le dossier de la gestion municipale de l'aéroport de Sept-Îles.

Gaspésie : Chemin de fer

Le député de Haute-Gaspésie-Mitis-Matane-Matapédia et chef du parti Forces et Démocratie, Jean-François Fortin, souhaite trouver dans le budget des investissements dans les infrastructures ferroviaires et maritimes de la Gaspésie.

« Il faut assurer la sécurité de nos infrastructures. On a vu en Gaspésie les problèmes liés à la sécurité des transports, qui a engendré le fait que Via Rail a arrêté de desservir le tronçon de Matapédia à Gaspé. Il y a des conséquences au mauvais entretien des infrastructures qui relève de compétences fédérales dans notre coin de pays. »

— Une citation de  Jean-François Fortin, député de Haute-Gaspésie-Mitis-Matane-Matapédia

Les députés de L'Est critiquent les changements au CELI

Au Bas-Saint-Laurent, le député néodémocrate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, s'oppose au fractionnement du revenu qui, à son avis, permet aux familles plus riches de bénéficier de réductions d'impôts. Il rejette aussi l'augmentation du plafond des comptes d'épargne libre d'impôt (CELI) de 5 000 $ à 10 000 $, qui à son avis va devenir « un abri fiscal qui va bénéficier aux mieux nantis ».

Même son de cloche en Gaspésie du côté du parti Forces et Démocratie, qui demande à Ottawa d'abandonner les mesures de fractionnement du revenu et de hausse du plafond des CELI.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec