•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un royaume vous attend, 40 ans plus tard : rencontre avec Hauris Lalancette

Il y a 40 ans cette année, le réalisateur Pierre Perrault lançait le premier documentaire de son célèbre cycle abitibien Un royaume vous attend. Le film produit par l'ONF présentait le combat d'un personnage plus vrai que nature nommé Hauris Lalancette. Devant la menace de voir son village de Rochebaucourt fermé par le gouvernement, le cultivateur s'est indigné avec véhémence. 40 ans plus tard, Hauris Lalancette a gagné la guerre et occupe toujours sa terre en Abitibi. Retour sur le contexte du tournage d'Un royaume vous attend et sur ses répercussions avec celui qui a été le visage et la voix de l'Abitibi rurale durant de nombreuses années.

Il y a 40 ans cette année, le réalisateur Pierre Perrault lançait le premier documentaire de son célèbre cycle abitibien Un royaume vous attend. Le film produit par l'ONF présentait le combat d'un personnage plus vrai que nature nommé Hauris Lalancette. Devant la menace de voir son village de Rochebaucourt fermé par le gouvernement, le cultivateur s'est indigné avec véhémence. 40 ans plus tard, Hauris Lalancette a gagné la guerre et occupe toujours sa terre en Abitibi. Retour sur le contexte du tournage d'Un royaume vous attend et sur ses répercussions avec celui qui a été le visage et la voix de l'Abitibi rurale durant de nombreuses années.

Un article de Félix B. DesfossésTwitterCourriel

Paroisses marginales et villages dévitalisés

Depuis quelques mois, la vitalité de certains villages québécois est remise en question au Québec. Une liste de 150 villages dits dévitalisés a été récemment mise à jour par le gouvernement. Au cours des derniers mois, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) proposait au gouvernement Couillard de « réallouer une partie des budgets actuellement consacrés au maintien des municipalités dévitalisées vers des mesures facilitant le [transfert] des ménages qui y habitent ». Le CPQ s'est depuis rétracté.

Hauris Lalancette a une impression de déjà-vu. Au début de 1970, le gouvernement du Québec avait classé son village parmi les « paroisses marginales ». Pour lui, les expressions « village dévitalisé » et « paroisse marginale » sont des synonymes. Cet écho à ses combats passés nous ramène à Rochebaucourt, 40 ans après son soulèvement.

Retour à Rochebaucourt

Le resto-bar et l'épicerie de Rochebaucourt sont maintenant fermésLe resto-bar et l'épicerie de Rochebaucourt sont maintenant fermés Photo : Félix B. Desfossés

Force est de constater que le village n'a pas bonne mine. M. Lalancette le déplore d'emblée. La petite épicerie et le restaurant qui avaient pignon sur rue au centre de la localité d'à peine 170 âmes sont fermés. L'école aussi. Pourtant, dans le rang 10, âgé de 83 ans, Hauris Lalancette tient toujours le fort. Son fils Dany a repris la terre familiale. Assis sur sa galerie au soleil du printemps, Hauris Lalancette discute avec la verve légendaire qui a fait sa renommée.

Le cinéaste et le cultivateur

Pierre Perrault et Hauris Lalancette (archives)Pierre Perrault et Hauris Lalancette (archives) Photo : onf.ca

Comment un cultivateur de Rochebaucourt et un cinéaste intellectuel montréalais ont-ils pu se rencontrer pour créer ensemble un documentaire aussi porteur qu'Un royaume vous attend? Hauris Lalancette admet que cette rencontre tient du miracle. C'est que l'ONF avait commandé à Pierre Perrault et Bernard Gosselin un documentaire sur le développement de la Baie-James et non pas sur le Mouvement des paroisses marginales. Voici comment Perrault a trouvé Lalancette.

L'héritage d'Un royaume vous attend

Pierre Perrault et son équipe sont donc revenus à maintes reprises à Rochebaucourt pour y tourner Un royaume vous attend, lancé en 1975. Le retour à la terre (1976), C'était un Québécois en Bretagne, madame! (1977), et Gens d'Abitibi (1980) ont ensuite suivi pour compléter le cycle abitibien. Hauris Lalancette est au centre des quatre documentaires de Perrault et Gosselin. L'authenticité, l'intensité et le franc-parler de Lalancette ont frappé l'imaginaire collectif québécois. L'homme est devenu à la fois un visage représentant l'Abitibi, mais aussi le porte-parole des défenseurs de l'occupation du territoire. Avec les années, le cycle abitibien, tout comme la trilogie de L'Isle-aux-Coudres, sont devenus des éléments majeurs de l'œuvre de Perrault ainsi que certains des documentaires les plus importants de l'histoire du cinéma québécois.

40 ans plus tard, que retient Hauris Lalancette de cette aventure? Selon lui, Pierre Perrault a été visionnaire à bien des égards.

Hauris Lalancette, homme politique

En effet, les films de Perrault ont été une tribune pour Lalancette. Son point de vue a été entendu et remarqué de sorte que plusieurs personnalités ont été attirées à Rochebaucourt pour le rencontrer, notamment René Lévesque.

Le repos du guerrier?

Hauris Lalancette regarde le rang 10 de RochebaucourtHauris Lalancette regarde le rang 10 de Rochebaucourt Photo : Félix B. Desfossés

Bien qu'il n'ait pas gagné ses élections en tant que candidat péquiste en 1973, Hauris Lalancette a gagné son combat pour éviter la fermeture de son village et pour conserver son royaume. Et le guerrier a finalement pu trouver le repos, ou, à tout le moins, le bonheur.

40 ans plus tard, quel est l'état des choses pour les paroisses qui étaient qualifiées de marginales en Abitibi-Témiscamingue? Suivez notre dossier sur la question au cours des prochains jours sur la page web d'ICI Abitibi-Témiscamingue.

Abitibi–Témiscamingue

Cinéma