•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CSDM s'apprêterait à supprimer une cinquantaine de postes

Dans certaines universités québécoises, près de la moitié des futurs professeurs échoue au TECFÉE.

Dans certaines universités québécoises, près de la moitié des futurs professeurs échoue au TECFÉE.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) s'apprêterait à abolir une cinquantaine de postes pour respecter ses cibles budgétaires. Selon nos informations, une trentaine de postes de conseillers pédagogiques et une vingtaine de postes de professionnels pourraient ainsi disparaître.

Plusieurs postes au sein des directions d'école pourraient aussi être abolis.

Avec un budget de près d'un milliard de dollars, la CSDM est la plus grosse commission scolaire du Québec. Mais, selon sa présidente, Catherine Harel-Bourdon, il est impossible de procéder à des compressions de plusieurs millions de dollars sans toucher aux services aux élèves. « Le gouvernement nous demande de faire des compressions qui vont nécessairement affecter les services directs aux élèves. Y'en a plus de marge de manoeuvre dans les commissions scolaires », dit-elle.

Le président du syndicat des professionnels du milieu de l'éducation de Montréal, Michel Mayrand, déplore la suppression de postes de conseillers pédagogiques. « C'est vraiment une catastrophe, parce que ces gens-là donnaient un service direct dans les milieux », a-t-il déclaré.

Déjà, avec la restructuration d'il y a deux ans, on leur a donné des postes un peu plus volants; ils étaient trois pour couvrir huit écoles. Là, si on coupe 30 postes de conseillers pédagogiques en grande partie au primaire, je ne sais pas quel genre de services va être rendu.

Le président du syndicat des professionnels du milieu de l'éducation de Montréal, Michel Mayrand

Selon M. Mayrand, la CSDM doit effectuer des compressions de l'ordre de 65 millions de dollars sur deux ans.

Le plan d'effectifs de la commission scolaire permettra d'en apprendre davantage sur l'ampleur des pertes d'emplois à venir. Il sera déposé le 28 avril.

Avec les informations de Marc Verreault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société