•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Laliberté : le destin prodigieux d'un cracheur de feu

Guy Laliberté
Guy Laliberté Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz / PC
Radio-Canada

Le petit gars de Québec, parti de rien, mais poussé par le souffle de ses rêves d’enfant, s’est transformé en entrepreneur visionnaire qui tutoie aujourd’hui les étoiles. De petit amuseur, Guy Laliberté est devenu un dompteur de rêves avec ce regard qu’illumine toujours une passion brûlante pour la création. Survol d’une carrière palpitante.

Un texte de Ahmed KouaouTwitterCourriel

« Le Cirque du Soleil est né autour du rêve tout simple d'une bande de jeunes amuseurs publics : nous voulions divertir le public, voyager et nous amuser ». C'est avec ces mots que Guy Laliberté résume l’exaltante aventure du Cirque du Soleil, l'une des entreprises québécoises les plus florissantes, qui rayonne aujourd'hui dans le monde entier.

Le goût pour le divertissement, Guy Laliberté l'a eu dès son jeune âge. Né à Québec en 1959, il quitte le domicile familial à 14 ans pour mener sa vie de saltimbanque. Échasseur et cracheur de feu, il sillonne le Québec et l'Europe, l'accordéon en bandoulière, pour d'interminables pérégrinations dédiées à la distraction.

Avant de partir pour la grande aventure, le jeune Guy avait laissé à ses parents une citation de l'écrivain et poète arabe Khalil Gibran: « Vos enfants ne sont pas vos enfants, ils sont les fils et les filles de l'appel à la vie elle-même. »

L'appel à la vie, Guy Laliberté l'a bien entendu, lui qui passe le plus clair de son temps à voyager. Une passion à laquelle il s'adonne volontiers, joignant le plaisir au travail dans sa quête continue de talents et de nouvelles idées dans le monde.

Le spectacle Alegria du Cirque du SoleilLe spectacle Alegria du Cirque du Soleil Photo : NIR ELIAS / Reuters

Chemin faisant, Guy Laliberté passe de la modeste fête foraine de Baie-Saint-Paul à des projets plus importants. En 1984, il fonde avec ses complices le Cirque du Soleil, qui deviendra, 31 ans plus tard, l'une des plus grandes entreprises mondiales de divertissement.

Les débuts sont difficiles, mais le succès ne tardera pas à venir, grâce notamment à l'audace, la passion et la persévérance de l'ancien amuseur public, devenu concepteur de spectacles et habile négociateur.

Pour décrocher une première participation au festival des arts de Los Angeles, la troupe du Cirque du Soleil, qui était alors à la recherche d'une visibilité, renonce à être payée. À la fin du spectacle, les artistes n'avaient même pas de quoi payer l'essence pour leur retour au Québec. Savoureuse anecdote qu'aime se rappeler le fondateur et désormais ex-actionnaire majoritaire du Cirque du Soleil, qui trônait jusque-là sur un véritable empire.

Le Cirque du Soleil en quelques chiffres :

  • 4000 employés dans le monde, dont plus de 1300 artistes;
  • 50 nationalités sont représentées au sein de l'entreprise;
  • 25 langues sont parlées par les employés et les artistes;
  • Plus de 150 millions de spectateurs ont vu un spectacle du Cirque du Soleil depuis 1984.
  • Le Cirque a visité plus de 330 villes et 48 pays.

Extravagance et générosité

Guy Laliberté lors de son voyage dans l'espaceGuy Laliberté lors de son voyage dans l'espace Photo : La Presse canadienne / PC / HO

Père de cinq enfants issus de deux unions, Guy Laliberté est d'ordinaire assez discret sur sa vie privée et n'accorde que très peu d'entrevues aux journalistes.

On dit de lui qu'il est l'homme de tous les excès. Ses voitures luxueuses et les soirées bruyantes qu'il organise font parler de ce richissime homme d'affaires, dont la revue Forbes évalue la fortune à 2,5 milliards de dollars américains.

Audacieux dans les affaires, il est aussi un grand amateur de poker. Il était arrivé cinquième au championnat du monde de poker de Las Vegas, en 2007.

Créateur et fonceur, il peut aussi être sarcastique et un tantinet provocateur. En 1980, bien avant son succès retentissant, il s'est présenté comme candidat aux élections fédérales sous les couleurs du Parti rhinocéros. Nom de candidat : Guy Pantoufle Laliberté.

Guy Laliberté est aussi un homme de cœur, que les nombreux voyages ont forgé et sensibilisé à des causes humanitaires, comme celle de la pauvreté. En octobre 2007, il crée la Fondation One Drop, qui vise à faciliter l'accès à l'eau potable dans les pays pauvres. Il y consacre 100 millions de dollars sur 25 ans.

L'homme de 56 ans figure dans le gotha des hommes les plus riches de la planète, mais dit avoir les pieds sur terre. Au firmament de sa carrière, il a continué d'enfourcher ses rêves les plus fous, dont celui de voyager dans l’espace, en septembre 2009. Expédition « sociale et poétique », disait alors l’artiste, qui, ce faisant, voulait promouvoir sa cause pour l'accès à l'eau dans les pays pauvres.

En vendant la majorité de ses actions au Cirque du Soleil, le  père de famille dit vouloir accompagner ses cinq enfants dans leur cheminement, mais gageons qu’on entendra parler de lui bientôt. 

Société