•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier chef de police noir à Toronto

Mark Saunders devrait être nommé nouveau chef de la police de Toronto, lundi. Photo: La Presse canadienne / Chris Young
Radio-Canada

VIDÉO - Mark Saunders sera le prochain chef du service de police de Toronto. Il devient ainsi le premier chef afro-canadien du Service de police de Toronto.

L'annonce officielle a été faite à 10 h ce matin. Les membres de la commission des services de police ont voté à l'unanimité, vendredi dernier, pour choisir Mark Saunders comme nouveau chef.

La confiance du public est importante pour moi. Je veux parler avec la communauté, être à l'écoute de leurs besoins et réparer ce qui doit être réparé.

Mark Saunders

Mark Saunders est actuellement l'un des trois chefs adjoints de la police de Toronto, en plus d'êtrechargé du dossier des Jeux panaméricains. Il oeuvre au sein du corps policier depuis 32 ans.

L'actuel chef, Bill Blair, doit quitter ses fonctions ce mois-ci puisque son contrat n'a pas été renouvelé par la Commission du Service de police de Toronto. Il est en poste depuis 2005.

Être noir est fantastique, mais ça ne me donne pas de pouvoirs surnaturels.

Mark Saunders

Mark Saunders a donné peu de détails sur ce qu'il comptait faire une fois en poste, mais il a affirmé que « le service de police doit être juste et traiter tout le monde avec respect ».

Mark Saunders n'est toutefois pas le premier chef de police noir au pays.

En 2012, Devon Clunis, un jamaïcain d'origine, a été nommé chef du Service de police de Winnipeg.

Selon l'Association canadienne des chefs de police, il s'agissait du premier chef de police noir nommé dans une grande ville au pays.

Manque de confiance

Mark Saunders prend la tête du corps policier au moment où les tensions sont grandes avec les minorités de la métropole. Bill Blair a mis en place les nouvelles politiques controversées de fichage, qui permet de récolter des informations sur des personnes sans qu'elles soient arrêtées ou détenues.

Ces politiques de fichage devaient améliorer les liens entre les forces policières et les communautés marginales de Toronto, mais elle a eu l'effet inverse, augmentant le manque de confiance envers les policiers.

La commission des services de police a aussi déjà affirmé son désir de voir la diversité de la Ville Reine jusqu'aux plus hauts échelons. Son président, Alok Mukherjee, a déclaré, lors de l'annonce, qu'« avec M. Saunders, le service de police verra un changement de culture ».

Le maire de Toronto, John Tory, a quant à lui souligné les années d'expérience de Mark Saunders, qui le prépare selon lui à « moderniser le corps policier avec des ressources limitées ».

Comme chef, il devra gérer un budget de plus d'un milliard de dollars.

Un changement bien accueilli 

Dans son premier discours aux médias, le nouveau chef de police a dit que les communautés culturelles de Toronto méritent « d'être traitée avec respect et dignité par une force policière exempte de préjugés ».

Il ajoute que les liens qu'il saura forger avec les communautés déterminera le succès de son mandat.

L'avocat Anthony Morgan de la Clinique juridique africaine canadienne accepte son invitation.

Ce n'est pas seulement une question qu'il est noir. Il est qualifié, il a une relation avec la communauté qui est extrêmement importante. Cette nomination, c'est un grand symbole pour la communauté noire (...) ca note qu'on peut voir qu'il y a du talent, peu importe où il est à Toronto.

L'avocat Anthony Morgan de la Clinique juridique africaine canadienne

Ontario

Justice