•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD dévoile ses taux d’imposition pour les entreprises et les particuliers

Le reportage de Virginie Bouchard.
Radio-Canada

L'élimination de la taxe santé, ainsi que davantage d'impôts pour les mieux nantis et certaines entreprises font partie des priorités du Nouveau Parti démocratique (NDP) de l'Alberta.

Un texte de Samuel Danzon-ChambaudTwitterCourriel

Rachel Notley, la chef néo-démocrate, a dévoilé dimanche sa plateforme électorale en vue du vote du 5 mai. Elle promet ainsi de ramener l'Alberta vers l'équilibre budgétaire en 2017.

NDLR : Au lendemain de cette annonce, le NPD a affirmé qu'il prévoit un retour à l'équilibre budgétaire en 2018, plutôt que 2017.

Le NPD veut que l'impôt sur les entreprises passe de 10 à 12 %, tout en gardant celui des petits commerces à 3 %.

Le parti propose également les augmentations d'impôt suivantes pour les particuliers :

  • 2 % de plus pour ceux qui ont un revenu annuel entre 125 000 et 150 000 $,
  • 3 % de plus pour ceux qui ont un revenu annuel entre 150 000 et 200 000 $,
  • 4 % de plus pour ceux qui ont un revenu annuel entre 200 000 et 300 000 $,
  • et 5 % de plus pour ceux qui ont un revenu annuel de plus de 300 000 $. 

Actuellement, l'Alberta a un taux d'imposition unique de 10 %.

Le NPD promet également de ne pas instaurer de taxe de vente provinciale.

À lire aussi :

Stimuler l'emploi

Les néo-démocrates veulent aussi créer 27 000 emplois dans la province. Pour cela, ils proposent un crédit d'impôt égal à 10 % de la rémunération d'un nouvel employé. Le remboursement maximal ne peut toutefois dépasser 5000 $ par an.

Si elle est élue, Rachel Notley interdira les dons politiques provenant d'entreprises ou de syndicats.

Les élections anticipées ont été déclenchées en Alberta après la présentation d'un budget déficitaire en mars. Les conservateurs souhaitent notamment adopter une taxe santé, mais refusent d'augmenter l'impôt sur les entreprises.

Alberta

Politique