•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominic Cardy reste chef du NPD du Nouveau-Brunswick

Congrès du NPD du Nouveau-Brunswick

Le chef du parti, Dominic Cardy (à gauche) en discussion avec un délégué.

Photo : Nicolas Steinbach/Radio-Canada

Radio-Canada

Les membres du Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick rassemblés en congrès à Fredericton, samedi, ont réitéré leur appui à leur chef, Dominic Cardy, qui fait l'objet de critiques.

Jusqu'à 78 % des délégués ont voté pour ne pas tenir un congrès à la direction. Donc, Dominic Cardy reste le chef de la formation pour deux ans de plus.

Environ 70 membres du NPD participent au congrès. Ils ont aussi adopté la nouvelle constitution du parti, qui est très chère à M. Cardy.

Dominic Cardy essuie quand même des critiques. Des membres disent qu'ils ne reconnaissent plus leur parti qui s'éloigne de sa gauche traditionnelle pour se rapprocher du centre. On déplore notamment dans la nouvelle constitution le retrait du siège du représentant du mouvement syndical.

De plus, M. Cardy a récemment créé une controverse en demandant à la cour de clarifier la notion de dualité linguistique dans le transport scolaire. Plusieurs représentants de la communauté francophone ont critiqué cette démarche.

Les délégués doivent aussi voter sur une proposition d'abolir les Réseaux de santé pour donner plus de pouvoir aux hôpitaux à l'échelle locale. Des membres du parti voient là aussi une attaque contre la dualité linguistique et les droits de la communauté francophone.

Avec les informations de Nicolas Steinbach

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Société