•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les professeurs du Cégep de Trois-Rivières feront la grève le 1er mai

Manifestation au Cégep de Trois-Rivières

Manifestation au Cégep de Trois-Rivières

Photo : Pierre Marceau, Radio-Canada

Radio-Canada

Les 150 professeurs du Cégep de Trois-Rivières participeront à une journée de « grève sociale » le 1er mai pour dénoncer les compressions mises en place par le gouvernement Couillard.

Ils ont voté à 70 % en faveur du débrayage symbolique, lors d'un vote secret qui s'est tenu vendredi.

« C'est une seule journée, une journée symbolique en relation avec la fête des travailleurs et des travailleuses, précise le président du syndicat des professeurs du Cégep de Trois-Rivières, Jean Fournier. Une journée qui voudra lancer un message politique au gouvernement Couillard au sens où l'austérité c'est assez. »

Les professeurs de 16 cégeps se rallieront à ce mouvement qui a pris naissance en Estrie. 

« Les professeurs de cet établissement-là ont initié une réflexion en février et ont proposé de tenir un vote sur la notion de grève sociale, dit-il, et je dirais que cette thématique a enflammé un certain nombre de Cégeps. »

La particularité de cette grève dite sociale, c'est que les professeurs ne manifesteront pas seulement pour faire pression dans le cadre de leurs négociations avec le gouvernement, mais disent vouloir exprimer les préoccupations de l'ensemble de la société civile.

On porte cette préoccupation des négociations, mais à cette occasion-là, on veut ouvrir une fenêtre plus large pour lancer un message très clair.

Jean Fournier, président du syndicat des professeurs du Cégep de Trois-Rivières

« Dans tous les domaines de la société il y a des coupures et ces coupures sont en train de produire des effets néfastes. Nous sommes maintenant dans un Cégep, celui de Trois-Rivières, qui est en décroissance, explique M. Fournier. Les projets seront sapés, des collègues ont perdu leur travail et ça, on considère que c'est inadmissible dans le milieu de l'éducation, mais aussi dans beaucoup d'autres secteurs. »

Selon le syndicat, le Cégep de Trois-Rivières doit composer avec des compressions budgétaires de 1,7 million de dollars cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Société