•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école de Calgary sanctionnée pour ne pas avoir laissé des élèves prier

L'école privée Webber Academy à Calgary.

L'école privée Webber Academy à Calgary.

Photo : Google Maps

Radio-Canada

La Commission des droits de la personne de l'Alberta a ordonné à une école privée de Calgary de payer 26 000 dollars à deux élèves musulmans qui ne pouvait effectuer leurs prières quotidiennes.

Le tribunal a reconnu que l'école Webber Academy avait fait preuve de discrimination contre les deux jeunes de 14 ans et leur avait causé de la détresse et une perte de dignité.

« Malgré la volonté proclamée des répondants d'accueillir des gens de tous les milieux religieux, ses actions n'étaient pas accueillantes », a conclu la Commission.

Les parents des deux garçons avaient déposé une plainte en février 2012. Ils avaient expliqué au tribunal que leurs enfants avaient obtenu l'autorisation de leurs professeurs de prier au sein de l'école, mais deux semaines et demie après le début des cours, l'académie le leur avait interdit sous prétexte que l'établissement était une école non confessionnelle.

Les élèves ont continué de prier, mais ont dû le faire en secret ou dans la cour de l'établissement. Un des jeunes, Naman Siddique, a témoigné que lorsqu'il faisait trop froid, il essayait de trouver un recoin, mais que le processus l'humiliait. Il a aussi expliqué qu'il avait essayé de prier dans la bibliothèque, mais que la vice-présidente administrative l'avait régulièrement interrompu pour lui demander ce qu'il faisait. L'expérience, avait-il dit, l'avait rendu craintif.

L'école de son côté avait soutenu devant le tribunal que le fait de s'agenouiller et de se balancer d'avant en arrière était « trop évident » et pouvait rendre les autres élèves inconfortables. L'établissement avait expliqué vouloir maintenir une éducation libre de toute influence religieuse.

La Webber Academy maintient cette position et prévoit ainsi d'interjeter appel du jugement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Croyances et religions