•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’homme invisible / The Invisible Man

La couverture de « L'homme invisible / The Invisible Man » de Patrice Desbiens.

La couverture de « L'homme invisible / The Invisible Man » de Patrice Desbiens.

Photo : Prise de parole

Radio-Canada

Patrice Desbiens
Prise de parole

Dès sa parution en 1981, L'homme invisible / The Invisible Man consacre Patrice Desbiens comme une des voix majeures de l'Ontario français. L'homme invisible, ce bilingue de naissance, devient la figure emblématique du Franco-Ontarien en quête d'identité. Le récit se déroule dans les deux langues maternelles de l'homme invisible qui l'emprisonne dans une stéréo verbale. L'anglais et le français se répondent dans cette histoire qui met en scène l'aliénation qu'entraîne la double appartenance linguistique : l'être divisé est toujours trop français ou pas assez et n'appartient véritablement à aucune catégorie identitaire claire. De ce fait, il reste condamné à l'invisibilité et à l'errance. Cette vision pessimiste de la situation culturelle en Ontario français est tempérée par une écriture lapidaire, un humour surprenant et des images puissantes. Auteur d'une trentaine de titres, Patrice Desbiens a reçu le prix Champlain en 1997 pour son recueil Un pépin de pomme sur un poêle à bois, et le prix des Terrasses Saint-Sulpice en 1998 pour La fissure de la fiction. L'homme invisible / The Invisible Man a été porté à la scène en 2014 au Théâtre de la Licorne par Harry Standjofski.

EXTRAIT

L'homme invisible est né à Timmins en Ontario. Il est Franco-Ontarien. / The invisible man was born in Timmins, Ontario. He is French-Canadian.
[...]
L'homme invisible a tellement besoin de la chaleur de Katerine. Il a attendu si longtemps pour ce moment.
Il a besoin d'une femme. Il a besoin d'un pays. Les deux le laissent tomber.
[...]
The invisible man had a woman. Now he can't even remember her name.
The invisible man had a country.
Now he can't even remember its name.

Extrait de « L’Homme invisible / The Invisible Man » de Patrice Desbiens

Annie Desrochers, l'animatrice de « C'est pas trop tôt » sur ICI Radio-Canada Première.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Annie Desrochers, l'animatrice de « C'est pas trop tôt » sur ICI Radio-Canada Première.

Photo : Radio-Canada

Ce livre a été suggéré par :

Annie Desrochers
C'EST PAS TROP TÔT!
ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE
En semaine à 5 h 30

Annie Desrochers : « L'homme invisible / The Invisible Man » de Patrice Desbiens

J'ai découvert la poésie grinçante de Patrice Desbiens alors que je venais d'arriver à Sudbury, en Ontario, au début de l'âge adulte. Non seulement j'ai eu l'impression de recevoir une clé me donnant accès à la quête identitaire des francophones dans le reste du Canada, mais j'en ai aussi tiré des réflexions sur ma propre identité québécoise. L'histoire de l'homme invisible est racontée dans les deux langues officielles du pays qui ne forment ici qu'une seule voix. Dans ce récit parfois drôle et souvent tragique, aucune des idées de l'homme invisible ni aucune de ses aventures ne sera comprise que dans une seule langue. Voilà le génie de Patrice Desbiens qui nous pousse à nous demander comment vivre si l'on ne se sent appartenir à aucune identité clairement convenue.

Livres

Arts