•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'était en 1973...la dernière visite officielle d'un premier ministre indien

Elle a même pris une pause pour trinquer avec ses invités.

Elle a même pris une pause pour trinquer avec ses invités.

Photo : CBC News

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

ARCHIVES - Mercredi soir, Toronto va accueillir le premier ministre indien, Narendra Modi, à l'occasion d'une visite historique, la première depuis 1973.

Le Canada et l'Inde ont bien changé en 42 ans. En 1973, Les Canadiens de Montréal venaient de remporter la Coupe Stanley, le groupe Pink Floyd avait débuté l'enregistrement de l'album The Dark Side of the Moon et les pantalons à pattes d'éléphant faisaient un malheur dans les discothèques.

Une histoire en images de Valérie OuelletTwitterCourriel

Le 20 juin 1973, la première ministre Indira Gandhi arrivait au Canada dans le cadre d'une visite officielle à son homologue, nul autre que Pierre Elliott Trudeau.

Après quelques minutes de retard causé par le personnel d'Air Canada, la première ministre est sortie de l'avion, portant un manteau blanc et un foulard jaune à la mode.

Elle a été accueillie par Margaret Birch, la députée de Scarborough-Est pour le gouvernment ontarien. La politicienne du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario est demeurée en poste jusqu'en 1985.

La visite d'Indira Gandhi était loin de faire l'unanimité. Des centaines de manifestants pakistanais, indiens et des membres du Parti marxiste-léniniste attendaient le convoi officiel à son arrivée à l'Hôtel Royal York, au centre-ville de Toronto.

Selon le journaliste de la CBC, Bill Casey, qui était sur place, les manifestants scandaient des slogans comme « Deuxième Hitler! » et demandaient la libération de 9300 prisonniers de guerre pakistanais détenus dans des prisons indiennes.

À l'intérieur de l'hôtel, la première ministre a livré un discours à des centaines de membres de la communauté indienne qui l'ont chaleureusement accueillie.

Elle a même pris une pause pour trinquer avec ses invités.

La sécurité était musclée, mais pendant le repas, un manifestant a quand même réussi à s'approcher d'elle. Il aurait dit à Indira Gandhi « qu'elle paierait pour ses péchés ». Il a rapidement été sorti de la salle par des policiers. Cet incident avait fait les manchettes des bulletins télévisés. 

L'incident n'a pas eu l'air de déranger la première ministre, qui a dit au public: « L'Inde ne veut pas d'aide internationale. Nous voulons mériter les fonds étrangers grâce à des échanges commerciaux ».

Durant son séjour en Ontario, Indira Gandhi a également rencontré le premier ministre de l'Ontario, William Davis, dîné avec Pierre Elliott Trudeau et assisté à un spectacle au Festival de théâtre Shaw, à Niagara-on-the-Lake.

D'après un reportage et des images d'archives de la CBC (1973).

Regardez le Téléjournal Ontario (Nouvelle fenêtre) mercredi soir pour voir comment la communauté indienne de Toronto voit la visite du premier ministre indien, Narendra Modi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario