•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduction budgétaire du N.-B. : les objectifs sont rendus publics

L'Assemblée législative de Fredericton

L'Assemblée législative de Fredericton

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a rendu public toutes les cibles de réduction de budget pour la prochaine année financière, lundi. Selon les ministères, on demande des idées de compressions budgétaires qui peuvent atteindre 100 millions de dollars.

Le ministère de la Santé devra et même trouver des façons d'économiser 300 millions de dollars.

Tout au long de la semaine, le gouvernement a convié à Fredericton des représentants de plusieurs organisations. Chaque ministère demandera à certaines de ces organisations de lui suggérer des moyens de réduire ses budgets d'au moins 10 %.

La SANB rencontrera le ministère de l'Éducation

La Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick a été conviée à une rencontre organisée par le ministère de l'Éducation plus tard cette semaine. Le directeur général de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, Bruno Godin dit vouloir protéger les programmes existants des francophones.

« Nous ce qu'on veut c'est préserver les acquis au niveau des francophones du Nouveau-Brunswick, et d'inviter le gouvernement à aller chercher des revenus ailleurs que dans les programmes existants. »

— Une citation de  Le directeur général de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, Bruno Godin.
La SANB rencontre le gouvernement Gallant à Fredericton.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La SANB rencontre le gouvernement Gallant à Fredericton.

Photo : Nicolas Steinbach/Radio-Canada

Le ministère de l'Éducation doit identifier des réductions de budget de 9,9 %, ce qui représente plus de 100 millions de dollars.

La SANB craint que les réductions demandées en éducation n'affectent la salle de classe, et ainsi, la qualité de l'éducation.

« Je pense qu'il est temps que le gouvernement se tourne aussi vers des revenus additionnels. Je veux parler de la TVH, de l'impôt sur le revenu, ou une taxe carbone, explique Bruno Godin. Ce sont des moyens quand même pour aller chercher des centaines de millions de dollars ».

La plupart des ministères doivent suggérer des réductions de 10 %, qu'il s'agisse du Développement social, du Tourisme, de la Justice, de la Sécurité publique, ou de l'Énergie.

Selon les informations de Michel Corriveau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie