•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la garderie la nuit

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La garderie la Grange aux lutins

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Concilier travail et famille est souvent un casse-tête, surtout pour les parents aux horaires atypiques.

Un texte de Mélanie PatryTwitterCourriel

Alors que la majorité des garderies n'ouvrent que les jours de semaine, à Saguenay, la Grange aux lutins offre des services de garde les soirs et les weekends depuis quatre ans.

Une douzaine d'enfants s'y font garder tous les jours, de 15 h à 1 h.

Leurs parents occupent des emplois variés dans les domaines de la santé, de la sécurité publique ou de la restauration. On retrouve aussi des professeurs et des étudiants.

Dans cette garderie, tout a été conçu pour répondre à cette clientèle spécifique. Les enfants dorment dans de vrais petits lits. Un poste de garde a aussi été aménagé près des dortoirs pour la surveillance des enfants pendant la nuit.

Ce service de garde de soir permet aux parents d'être moins dépendants de leur entourage et de leur famille pour vaquer à leurs activités professionnelles.

L'encadrement offert devient très rassurant pour les enfants.

C'est important pour un enfant d'avoir un rituel, une routine. Ici, ils retrouvent la routine, alors qu'à la maison, ça changeait. Parfois c'était grand-maman, une voisine, une petite gardienne.

Maud Dallaire, directrice générale de la Grange aux lutins

Plusieurs parents trouvent même avantageux de travailler le soir, puisqu'ils peuvent passer plus de temps avec leurs enfants le jour.

Personnellement, je trouve qu'à cet âge-là, c'est le meilleur des mondes. On passe la journée avec eux, le matin, on dîne et vers 15 h, on part pour la garderie. Je passe beaucoup plus de temps avec mes enfants. On a le temps de faire des activités le matin, de s'amuser.

David Janelle, chef cuisinier

Ces parents se sentent moins pressés et moins stressés que les parents travaillant de neuf à cinq.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !